Mes cours d’espagnol à Buenos Aires

Buenos Aires, Argentine //du 18 au 22 avril 2016

Cela fait déjà plus d’un mois et demi que je suis arrivée sur le continent sud américain. Au programme : le Chili, l’Argentine, la Bolivie, le Pérou, l’Equateur et le Mexique, auxquels s’est ajouté l’Uruguay grâce au hasard des rencontres. Près de 6 mois dans des pays parlant tous espagnol, ça vaut la peine d’apprendre la langue pour communiquer avec les locaux.

Pourquoi apprendre l’espagnol ?

Faire le tour du monde, c’est bien. En profiter pour progresser en langues, c’est mieux ! J’ai déjà bien progressé en anglais ces derniers mois, et cela m’a vraiment motivé pour tenter de faire la même chose en espagnol. Mais mon niveau initial est encore plus mauvais, je n’ai pas appris l’espagnol au lycée, mais seulement en école de commerce, donc peu d’heures, et des cours très orientés vocabulaire du management, il ne m’en restait pas grand-chose. Dès mon arrivée à Santiago du Chili j’ai compris que ces cours me seraient indispensables. Autant en Asie du sud est l’anglais est très répandu, autant ici ce n’est pas le cas. Mes quelques heures à faire du stop sur la Carretera Austral et à désespérément essayer de communiquer avec les automobilistes ont fini de me convaincre, je prendrai 2 semaines de cours en arrivant à Buenos Aires. Pourquoi pas dès mon arrivée à Santiago ? Parce que je ne voulais pas traîner et arriver avant l’hiver en Patagonie. Finalement cela m’a aussi permis de retrouver les quelques bases dont je disposais quand même et d’acquérir un peu de vocabulaire.

En arrivant en Uruguay, je me suis donc renseignée sur internet pour trouver une école d’espagnol à Buenos Aires. Toutes les écoles proposent des programmes assez similaires : on peut suivre des cours particuliers et/ou des cours collectifs plus ou moins intensifs, auxquels s’ajoutent éventuellement quelques activités. J’ai comparé les propositions et les tarifs sur internet et j’ai choisi El pasaje spanish school qui me proposait le meilleur tarif, et dont une voyageuse m’avait dit le plus grand bien. Je ne disposais en définitive plus que d’une seule semaine en raison de ma traversée de 13 jours en voilier pour remonter de Puerto Willliams à Colonia del Sacramento. J’ai donc choisi une formule super intensive : 10 heures de cours particuliers et 20 heures de cours collectifs, soit 30 heures dans la semaine, ou 6 heures par jour !

 

Comment ça se passe ?

Une fois l’inscription validée, j’ai effectué une évaluation écrite. Verdict : on m’a affecté dans un groupe dont le niveau grammatical est supérieur au mien car je suis française et que j’ai des cours particuliers me permettant de rattraper le niveau du groupe. Il va falloir bosser dur! J’ai donc suivi, du lundi au vendredi, des cours de 12H à 18H30 avec 30 minutes de pause pour me sustenter, pas le temps de rigoler, mais quelle efficacité ! On m’a attribué le même professeur pour les deux cours, Pablo, ce qui est vraiment profitable car il a veillé a me donner des leçons réellement complémentaires d’un cours à l’autre. Que ce soit sur les points de grammaire abordés ou le vocabulaire enseigné je n’ai jamais vu les mêmes choses dans les deux cours.

Les cours particuliers sont vraiment d’une très grande efficacité. Il va de soi que c’est 100% personnalisé, et si j’ai laissé Pablo choisir ce qu’il pensait utile de m’enseigner et dans quel ordre, j’aurai aussi pu lui adresser des demandes précises qu’il aurait suivi. Chaque jour j’ai eu le temps de voir plusieurs points de grammaire, de faire des exercices, et de parler et de rigoler !

Les cours en groupe peuvent compter jusqu’à 8 élèves, mais nous n’étions que 5 : un brésilien, un turc, 2 allemandes et moi. C’est très cosmopolite, et quand on est largués, l’explication ou la conversation se font en anglais, mais la plupart du temps on parle espagnol…

6 heures, c’est vraiment intensif, et le soir à l’heure de faire ses devoirs ou de sortir en ville, on est vanné. Mais j’ai vraiment appris beaucoup en une semaine et je suis très contente de cette formule. Il me faut maintenant pratiquer un maximum désormais pour utiliser à fond tout cela et continuer de progresser.

Un seul regret : l’école fait le choix de fournir des photocopies et non un manuel, pour gagner en flexibilité d’un niveau à l’autre, mais en tant que voyageuse au long cours, je ne pourrai pas garder mes notes et ces copies avec moi. J’ai cependant trouvé dans mon auberge une méthode d’espagnol en livre de poche : problème résolu, il ne me reste plus qu’à l’utiliser !!!

2 Comments on “Mes cours d’espagnol à Buenos Aires”

  1. Bonsoir

    combien t’a couter une semaine de stage ?
    je ne parle pas un mot d’espagnole , je compte me donner 1 moi pour apprendre la bas , je vais arriver sur le continent américian coté pacififique. quelle pays me recommande tu pour apprendre (cout de la vie qualité ….)

    1. Bonjour David,
      Je ne connais plus le tarif du stage, mais tu le trouveras sans difficulté sur le site de l’école.Cependant Buenos Aires n’est clairement pas la destination bon marché pour prendre des cours d’espagnol.
      Choisis plutôt la Bolivie ou le Pérou où ils parlent un espagnol plus classique et où tu trouveras des cours moins cher. Et restes-y 2 semaines pour avoir le temps de vraiment t’approprier les bases de la langue. Si tu réserves à l’avance, ou même en arrivant sur place, prends le temps de solliciter plusieurs écoles et de négocier. En Bolivie à Sucre j’avais pris quelques leçons particulières pour 5 euros de l’heure. Au forfait ça te reviendra moins cher.
      Bon voyage !

Laisser un commentaire