Déja 5 mois de voyage !

3 février 2016

5 mois de voyage, déjà ! Je n’en suis pas encore à la moitié, mais je m’en approche de plus en plus sérieusement. Je n’ai pas encore traversé le Pacifique, mais ça va venir très vite !

Depuis le début de mon voyage pas de coup de mou. Je n’ai toujours aucune envie de rentrer France, et ça tombe bien car il me reste encore quelques mois sur les routes. J’ai toujours autant la pêche quand je me lève le matin pour affronter une nouvelle journée de surprises. Je fais toujours autant de rencontres et j’adore ça. J’adore les moments où je suis seule et je ne discute avec personne pendant plusieurs jours (sauf pour manger ou dormir bien sûr), et j’adore les moments que je partage avec d’autres voyageurs ou avec des locaux. Je m’extasie toujours autant devant les paysages que j’ai l’occasion de voir. Et je me rends bien compte dans ces occasions-là que définitivement, cette décision de faire un tour ailleurs est une des meilleures que j’ai eu l’occasion de prendre.

Depuis mon départ on me pose fréquemment les mêmes questions : Quel pays j’ai préféré ? Est-ce que la France me manque ? Est-ce que j’ai changé ? Combien ça coûte ? Quelle est la suite du programme ? Est-ce que je vais rentrer ? Je vais donc tenter de répondre ici à ces différentes question…

Quel Pays j’ai préféré ?

On me demande souvent quel pays ou quel endroit j’ai préféré depuis le début de mon voyage. Je n’ai pas envie d’en choisir un. Il y a évidemment des endroits qui m’ont plu plus que d’autres, mais je refuse de faire un classement car tous les pays que j’ai eu la chance de visiter jusqu’à présent m’ont énormément plu. Et tous pour des raisons différentes, c’est ce qui fait la richesse d’un tel voyage.

  • La Russie pour mes 4 jours dans le transsibérien et la rencontre de personnes d’une extraordinaire gentillesse même si on ne pouvait communiquer que par sourires et l’échange de nourriture. Et aussi parce que c’était une bonne manière de déconnecter totalement en début de voyage.
  • La Mongolie pour ses paysages extraordinaires et les sourires de ses habitants nomades.
  • La Chine pour ses paysages fantastiques également, la Grande Muraille ou le parc de Ziangjiajie (Avatar), c’est finalement un pays très vert !
  • L’Inde parce que c’est tellement différent de ce que j’avais vu jusqu’à présent. Varanasi et le Taj Mahal resteront gravés longtemps dans ma mémoire. Ma cousine avait raison, il faut un peu de temps pour digérer, et aujourd’hui mes souvenirs sont bien meilleurs que juste après ma visite du pays.
  • Singapour parce que ça fait du bien après L’inde !!! Et pour les multiples influences qui ont permis de construire cette cité hyper cosmopolite.
  • Le Cambodge pour la visite des Angkor bien sûr, mais aussi mes 3 jours de plage, et mes premières virées à scooter dans la campagne cambodgienne.
  • Le Vietnam, parce que ce pays, grâce à ses 2 000 km de long dispose des paysages très variés et absolument magnifiques. Mais aussi parce que j’étais avec mon amie Sandrine et que c’est sympa, après trois mois en solo, de partager quelques moments de son voyage.
  • Le Laos pour mon trek à Luang Namtha, ma découverte de la jungle et les rencontres faites à cette occasion.
  • La Thaïlande, pour ma croisière plongée aux Iles Similans et parce que j’ai été très agréablement surprise par les paysages dans le nord et la gentillesse des habitants.
  • La Malaisie, trop tôt pour le dire, mais très probablement pour mes plongées à Sipadan !

Je n’ai donc pas un lieu ou une destination préférée, mais je tâche de savourer chacune d’entre elles en rêvant en même temps à ma prochaine destination…

Est-ce que la France me manque?

Alors là, pas du tout ! Je n’ai rien à reprocher, je ne suis pas de ceux qui d’un coup, en découvrant comment ça se passe ailleurs, se mettent à cracher dans la soupe, sûrement pas. Mais je ne ressens simplement aujourd’hui aucun manque. Il faut dire qu’avec le wifi partout, on peut appeler ses amis et sa famille quand on veut, et personnellement je pense être au moins aussi souvent en ligne avec les gens qui comptent que quand je suis en France. Et avec les alertes paramétrées sur mon téléphone je reçois toutes les news, et il m’arrive même de prendre mon petit déjeuner en écoutant France Info ! Finalement je ne me sens pas si loin, parfois même pas assez…

Honnêtement je mangerai bien un bon steack saignant, suivi de bons fromages, et le tout arrosé d’un super Bordeaux… l’appel est lancé si quelque vient me voir en cours de route ! Mais la plupart du temps il suffit de ne pas y penser !

Est ce que j’ai changé?

Difficile à dire, je ne suis pas forcément la mieux placée pour m’exprimer sur le sujet. J’ai probablement appris à lâcher prise un peu plus, j’ai probablement l’esprit (encore) un peu plus ouvert qu’auparavant , j’ai probablement pris un peu plus d’assurance… chacun se fera un avis à mon retour.

Et sinon, physiquement, je me suis fait faire un tatouage sur le pied ! :-))

Combien j’ai dépensé ?

C’est mon petit coup de gueule du jour.

Parfois j’ai l’impression qu’il y a une sorte concours entre voyageurs à qui dépensera le moins, et il faut donc se comparer, se mesurer face aux autre voyageurs croisés en route. Je suis lassée de ces voyageurs que je rencontre, et avec lesquels le premier échange tourne trop souvent autour de l’argent. Bien sûr c’est le nerf de la guerre, bien sûr ça a été difficile d’économiser pour s’offrir ce voyage, bien sûr il est inenvisageable pour beaucoup de dépasser le budget fixé. Mais à chaque fois que je passe une frontière, des voyageurs m’expliquent que tel pays est plus cher ou moins cher, s’offusquent du prix pour manger à tel endroit…  Il faut savoir que les moyennes varient d’1 à 3 euros par jour d’un pays à l’autre en Asie du sud-est ! Et j’ai un peu de mal à m’offusquer quand je mange pour 2,5 $ au Cambodge même si le même plat vaut 1 € en Thailande ! Et ce n’est pas toujours les voyageurs aux plus petits budgets qui sont les plus obsédés par ces questions.

C’est vrai que j’ai été très contente, lors de la préparation de mon voyage, de trouver des blogs qui donnent les budgets dépensés par pays, cela m’a permis d’établir mon propre budget prévisionnel. Maintenant je sais combien je prévois de dépenser chaque mois en fonction des pays que je visite. Mais je ne note pas en détail chacune de mes dépenses, et si en fin de mois je suis un peu dans le rouge… c’est que j’ai dépensé trop et tant pis ! Pourquoi est-ce que ce serait différent de quand on est en France ?

Et puis il faut savoir dépenser un peu quand même ! Certains arrivent avec de supers gros budgets dans des pays où le coût de la vie est bas et trouvent tout trop cher, veulent toujours dépenser moins, mais pourquoi ? Pour revenir avec de l’argent en France ? Personnellement, j’essaie de faire attention à mes dépenses d’hébergement et de nourriture pour pouvoir me faire toujours plus plaisir sur les activités et les visites, hors de question de grappiller de ce côté, ce n’est pas tous les jours qu’on fait un voyage comme celui-là !

Finalement, si j’ai du mal à répondre à ceux qui me demandent quel pays j’ai préféré, je préfère vraiment cette question, à celle du montant de mes dépenses dans tel ou tel pays !

Quelle est la suite du programme ? Est-ce que je vais rentrer ?

Jusqu’à la Thaïlande, je n’avais pas encore bouleversé mon programme. A quelques jours près j’ai traversé les frontières aux dates « prévues”. Mais les changements interviennent maintenant.  J’ai finalement décidé, après longue hésitation, de faire l’impasse sur l’Indonésie. En Effet j’avais prévu de m’y rendre à la fin de la saison des pluies, donc probablement pas le meilleur moment ni pour plonger, ni pour les autres activités. Cela me permettra d’avancer d’environ 1 mois mon arrivée en Amérique latine, et d’être au bon moment en Patagonie, avant qu’il ne fasse trop froid. Je profiterai aussi de ce laps de temps supplémentaire pour me poser en Argentine et prendre des cours d’espagnol. Du coup, pour me consoler des plongées ratées à Komodo (cette année seulement), j’ai décidé de me rendre dans la province de Sabbah, partie malaisienne de l’ile de Bornéo, pour plonger et passer mon Divemaster (diplôme de guide de plongée) dans une région réputée comme 1 des 10 meilleurs spots de plongée au Monde. Je connaissais déjà, c’est une valeur sûre  !

Mais est-ce que je vais rentrer ? Oui, aujourd’hui du moins, je pense toujours que je vais rentrer. Pour combien de temps ? Pour faire quoi ? Pour vivre où ? Ca je n’en ai aujourd’hui aucune idée. Et honnêtement je n’ai pas trop envie de me poser la question maintenant. Mais je ne suis pas très inquiète, je suis sûre que dans tous les cas ça se passera bien !

15 Comments on “Déja 5 mois de voyage !”

  1. Quel recul tu as sur ton quotidien et ton ‘coeur de voyageuse’ Audrey! La partie sur le budget est intensément vraie et honnête, et il reflète ton ouverture d’esprit et ta curiosité: tu voyages, tu ne fais pas de tourisme! Bon courage pour ton DMT 😉

    1. Bonjour Lili, merci pour ton retour,
      La durée dans chaque pays, c’est un grand sujet de débat également entre voyageurs. Je pense que le plus important est que chacun voyage à sa manière.
      Certains sont adeptes du « slow travel », n’envisagent pas de passer moins de deux ou trois mois dans un pays, ce que je respecte totalement. C’est une manière de vraiment découvrir une destination en profondeur. C’est aussi un peu une mode sur les réseaux sociaux, plus tu voyages lentement, mieux c’est ? Peut-être pas pour tout le monde.
      Personnellement je voyage plus rapidement. Je n’ai pas la prétention de tout voir et de tout connaitre des pays que je visite, mais j’ai choisi d’en parcourir un grand nombre. Il m’arrive parfois de me dire que je serai bien restée un peu plus longtemps dans certains endroits, c’était notamment le cas du Vietnam ou de la Thailande. A d’autres moments j’ai juste envie d’avancer, et je le fais. Suis-je une adepte du « speed travel » ? Je ne sais pas si cette expression existe. Ce qui est sûr c’est que je voyage à ma manière, sans me soucier de ce que pense les autres de celle-ci.

  2. Formidable ton regard rétrospectif, un modèle du genre. Je pense que tu seras l’objet de multiples conversations à l’occasion de la réunion de famille chez Patrick et Odile ce samedi 6. En tout cas j’aime vraiment tes comptes rendus car ils aident à aimer les paysages et monuments, certes, mais aussi les gens que tu croises, même si les échanges se limitent parfois à un sourire.
    Au fait…attention au Zika en Amérique du Sud ! Bises.

  3. Hello 🙂
    En voilà un article où tu écris ce que je pense tout bas, concernant le budget en voyage ^^
    D’un coté si on part en tour du monde c’est qu’on a les « moyens », on a pu économiser etc… Alors je ne comprends pas non plus ceux qui se plaignent tout le temps d’avoir dépensé 1€ ou 2 de plus alors que ce n’était pas prévu à la base… Ca ne sert pas à grand chose de voyager si on passe son temps à tout calculer, surtout à quelques euros près… Il faut profiter ! Bref, super article en tout cas ^^
    Hâte de lire tes prochains articles! 🙂

  4. Merci Audrey pour partager ce merveilleux voyage avec nous. Ton rapport à l’argent est sain et réjouissant. J’aime infiniment tes commentaires, impressions, réflexions et ta façon de les exprimer. Tu fais un vrai voyage et cela ne peut que te faire du bien. J’ai hâte de pouvoir en parler avec toi à ton retour. Bravo et encore merci.
    Danielle Ribardière

  5. Salut Audrey,
    Ton tour du monde est incroyablement bien organisé, je te reconnais bien là.
    Continue à nous faire rêver !
    Bises.
    Béatrice

  6. Sympa de te savoir avec damien pour votre anniversaire commun! Je vous embrasse et je m’evade un peu rien qu’en pensant à vous…anais

  7. J’aime bien le couplet sur la compétition à celui qui dépensera le moins. Ca m’énerve aussi. Les voyageurs occidentaux ont du mal à s’affranchir de leur façon de faire : compétition, se vanter sur Facebook d’être sorti des sentiers battus, cumuler le plus grand nombre de pays, dépenser soi-disant le moins, etc. Le voyage doit permettre de sortir de ce carcan. Un vieux routard…

    1. Merci Thierry pour ton message, en tant que jeune routarde, non pas par mon âge mais parce que je ne voyage que depuis peu, je suis fière d’avoir un compliment de la part d’un vieux routard !

Laisser un commentaire