Shopping au marché d’Otavalo et dégustation de cuy dans une communauté d’Ibarra

Equateur Otavalo Quichua

Avec Carlos, un ami équatorien rencontré aux Galápagos, nous sommes partis 3 jours au nord de Quito, d’abord à Otavalo, pour découvrir son fameux marché et faire le shopping que je n’avais pas fait depuis 11 mois, puis dans la région d’Ibarra pour passer une journée dans une communauté locale et manger du Cuy, sorte de gros cochon d’inde.

La côte pacifique équatorienne : Canoa et Puerto Lopez

Je n’avais pas pu m’essayer au surf en Australie faute d’avoir réservé à l’avance, et j’avais donc décidé de tenter le coup en Amérique du sud, et arrivée en Equateur il était temps de m’y mettre. Mais c’est aussi e seul endroit où l’eau est chaude (sauf aux Galápagos !). Je me suis d’abord dirigée vers Canoa pour faire du surf, puis à Puerto Lopez pour voir les Baleines qui passent tous les ans au mois de juillet pour se reproduire dans les environs.

Quito, une très belle capitale coloniale

Quito est à mon sens la plus belle des capitales que j’ai eu l’occasion de visiter en Amérique du sud, en compétition avec Sucre, mais qui n’est « que « capitale constitutionnelle » et non capitale administrative ;-). Son centre-ville, doté de nombreux bâtiments coloniaux et de splendides églises est d’ailleurs classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, et la capitale est haut perchée, entourée de montagnes dont on profite de la vue à chaque instant.

Les Galápagos : une semaine extraordinaire !

Les Galápagos c’était un peu le point d’orgue de mon voyage. Non seulement parce que c’est un lieu d’exception, mais aussi parce que ça marquait « le début de la fin de mon voyage ». Tout plongeur rêve d’aller un jour plonger là-bas. Evidemment des moments extraordinaires j’en ai eu beaucoup dans mon voyage, chacune de mes journées depuis le 3 septembre était extraordinaire à sa manière, mais les Galápagos, c’était encore plus que ça, c’était exceptionnel, magique… tant pour les plongées que pour la croisière que j’y ai effectuées.