Plonger en cenote : les magnifiques cenotes de la région de Playa del Carmen

Péninsule du Yucatan, Mexique // du 1er au 23 août 2016

Les Cenotes de la région de Playa del Carmen font très souvent la une des magazines de plongée, et cela faisait bien longtemps que je souhaitais les explorer. C’est une expérience hors du commun que je ne peux que recommander à tous les plongeurs sous-marins !

Qu’est ce qu’un cenote ?

En deux mots, Les cenotes sont des gouffres totalement ou partiellement remplis d’eau douce et parfois plus profondément d’eau de mer. Pour en savoir plus, lire mon article sur les cenotes de la région de Mérida.

cenotes du Yucatan
cenotes du Yucatancenotes du Yucatan

Les cenotes autour de Playa del Carmen

J’ai fait mes premières plongées dans les environs de Playa avec un centre de Tulum puis les suivantes avec le fameux centre Phocea Mexico (http://phocea-mexico.com), bien connu de tous les plongeurs français pour son sérieux et ses instructeurs francophone.

Mes deux premières plongées ont été effectuées dans deux des cenotes les plus réputés du Yucatan, mais aussi malheureusement les plus fréquentés. The pit, le puits, est effectivement un profond puits bleu qui permet de passer ce qu’on appelle un halocline, limite où l’eau douce en surface se mélange puis fait place à l’eau de mer. A partir d’une certaine profondeur qui correspond au niveau de la mer, l’eau du cenote est donc salée. Le passage de l’halocline est surprenant car l’eau y est totalement trouble pendant seulement quelques centimètres, puis redevient totalement claire. C’est la différence de densité de l’eau douce et de l’eau salée qui génère cette séparation très nette.

cenotes du Yucatan
cenotes du Yucatan

Le cenote Dos Ojos est quant à lui très différent, on ne descend pas en dessous de 7 mètres de profondeur, mais on assiste à des jeux de lumières très étonnants, et on y admire une salle souterraine pleine de stalactites qui se sont formés dans la roche vraiment spectaculaires.

Tandis que le cenote Dreamgate était tellement noir qu’il était impossible d’y prendre la moindre image (et pourtant vraiment majestueux), le cenote Chac Mool offrait un mix équilibré avec de vrais jeux de lumières comme on n’en voit qu’en cenote. A contrario, le cenote Casa cenote qui est totalement découvert, et seulement à quelques mètres de la mer offre une plongée totalement différente des autres, comme on pourrait en faire en rivière par exemple, sans dépasser les 3 mètres de profondeur notamment. Il abrite de nombreux petits poissons et un crocodile mais on n’a pas eu la chance de le voir !

Et pour finir le fameux Cenote Angelita, qui est un puits très profonds, offrant à une trentaine de mètres une couche de sulfate d’hydrogène séparant l’eau douce de l’eau salée. Celle-ci est dense et laisse croire qu’on atteint le fond du cenote alors qu’on peut s’enfoncer plus bas pour rejoindre la couche d’eau salée et se retrouver dans le noir total car la lumière ne traverse pas cet halocline particulier. A la descente comme à la montée la traversée de l’halocline offre des images surprenantes avec les corps des plongeurs coupés en deux au moment de traverser la couche de sulfate d’hydrogène. A découvrir en vidéo !

Toutes ces plongées en cenotes étaient fantastiques, mais ce qui est encore plus extraordinaire dans le Yucatan, c’est qu’il y a a toujours d’autres surprises, et notamment des plongées en mer et sur le récif de Cozumel (article à venir) qui n’ont rien à envier aux plongées en Asie !

Laisser un commentaire