Quatre jours de farniente et plongée à Koh Rong Samloem

du 27 au 30 novembre 2015

Après deux mois et demi de voyage, j’ai décidé de prendre un peu de repos et d’aller me poser sur une plage et de plonger. La côte sud-ouest du Cambodge compte quelques belles plages et quelques îles assez réputées. L’une d’entre elles dispose également de spots et de clubs de plongée, Koh Song Samloem. C’est donc en tout logique là-bas que j’ai décidé de me rendre.

Koh rong samloem

13h30 pour parcourir 550 km

Depuis Battambang, j’ai réservé un bus de nuit. J’avais repéré sur une carte que Sihanoukville était à environ 300 km à vol d’oiseau et 550 km par la route. Le bus partant à 23h, cela me permettrait d’être sur place en début de matinée… ou pas !

Personne ne m’avait expliqué que le bus s’arrêtait en fait à Phnom Penh.Arrivés dans la capitale cambodgienne nous avons dû quitter le bus à 4h du matin pour patienter devant le guichet de la compagnie de bus. Pas de gare routière, aucune infrastructure, nous étions contraints de nous asseoir sur des chaises en plastiques sur le trottoir, sous des néons, en regardant Rambo en cambodgien avec le son au maximum… impossible de se rendormir. Nous avons attendu patiemment jusqu’à 7h30 qu’un minibus nous emmène enfin à Sihanoukville. Mon trajet a duré 13h30 ! Il faut savoir être patient en Asie, et surtout accepter ce type de surprise.

Deux plongées à Koh Rong Samloem…

Koh Rong Samloem est la petite soeur de Koh Rong, désormais très réputée pour avoir accueilli les deux premières saisons de l’émission Koh Lanta. La première est plus petite et plus préservée aussi. Elle compte quelques guesthouses réparties dans deux villages, et deux centres de plongée. C’est la seconde qu’il faut choisir si vous voulez faire la fête.

J’ai choisi le centre Ecosea Dive qui se trouve juste en face de la majorité des sites de plongée intéressants, et permet donc de faire des plongées à l’unité au départ de l’hôtel. L’autre impose deux plongées par jour, avec un départ en bateau pour la journée. Cependant le premier jour, la météo n’étant pas clémente, les sites face à l’hôtel n’étaient pas protégés et nous avons du nous rendre de l’autre côté de l’île pour plonger… à la journée.

Je savais que les plongées du Cambodge ne sont pas les plus réputées d’Asie. Mais certains en disent du bien et j’avais vraiment envie de plonger en mer tropicale, dans une eau à 30° après ma dernière plongée dans le lac Baïkal.

Nous avons embarqué sur le ponton face à mon hôtel sur un ancien bateau de pêche reconverti pour la plongée. La palanquée (groupe de plongeurs) était composée de 5 personnes avec le Divemaster (guide) : un couple de néerlandais peu expérimenté, mon binôme (qu’on m’a présenté une fois dans l’eau et dont je ne connaissait pas l’expérience) et moi. La visibilité n’était pas très bonne, mon binôme s’est perdu 2 fois dans la même plongée, un exploit !  Pourtant c’était moi qui tenait la Go pro, et en général ce sont les photographes / caméramans sous-marins qui se perdent.

Les plongées n’étaient effectivement pas parmi les meilleures plongées que j’ai eu l’occasion de faire. Nous sommes descendus à 10 mètres maximum pour garder un peu de visibilité car il y avait beaucoup de particules et beaucoup de courant. Nous avons cependant vu quelques coraux et quelques poissons.

 

En vidéo…

Certains, en visionnant la vidéo que j’ai montée, trouveront que je suis bien difficile et que cela n’a pas l’air si mal. Je suis d’accord, j’y ai quand même pris du plaisir, mais je vous promets de bien meilleures vidéos à l’avenir… Non seulement car je vais progresser en la matière, mais aussi et surtout grâce aux plongées que je ferai notamment à Borneo ou au Mexique !

… suivies de deux jours de farniente !

J’ai passé mes deux jours suivants à me détendre. On ne peut d’ailleurs pas faire grand-chose d’autre sur cette île. Il y a de l’électricité entre 18h et 21h, il est difficile de randonner car la jungle n’est pas clémente et qu’il n’y a aucun chemin. Donc il reste la plage et les hamacs. Deux jours c’est sympathique et cela permet de se reposer, mais je n’aurais pas souhaité y passer plus longtemps.


En pratique

L’hôtel

Ecosea resort est un petit hôtel très sympa qui dispose d’une dizaine de bungalows à environ 30$, mais aussi d’un dortoir à 5$/nuit. C’est un bon plan car pour le même prix que les autres guesthouses du village, il est possible de profiter des avantages de l’hôtel, notamment de la plage nettoyée tous les jours. Souvent la mer ramène beaucoup de déchets et sur le reste de l’île ce n’est pas toujours très propre. Il est possible d’y séjourner même sans plonger.

Le centre de plongée

Je ne recommande pas le centre de plongée Ecosea dive car les règles de base de la sécurité (notamment le brief sécurité) n’étaient pas respectées. Par ailleurs je ne les ai pas trouvé très sympathiques – mais c’est subjectif.

Accès

L’accès à Koh Rong Samloem se fait en bateau depuis Sihanoukville. Il y a normalement des bateaux rapides et des bateaux lents, mais au moment où j’y étais les bateaux rapides étaient tous hors service. Restaient les bateaux lents avec des horaires variables… Il semble que ce soit très fréquent. Attention si vous avez un bus à prendre après votre retour à terre.

3 Comments on “Quatre jours de farniente et plongée à Koh Rong Samloem”

  1. Merci Audrey pour ce feedback sur la sécurité et la qualité de ce centre de plongée. Très instructif et, il me semble, plutôt objectif 🙂 On a hâte de découvrir d’autres centres et sites de plongée avec toi! Bon voyage et bonnes plongées!

  2. Hello Audrey,
    c’est drôle j’étais sur l’ile les deux premières semaines de décembre pour un plan éco-volontariat (savecambodianmarinelife) et à quelques jours près on se serait croisés, les deux clubs de plongées mutualisant le bateau (enfin, lorsque j’y étais c’était comme ça).

    Je me suis baladé sur ton blog c’est assez drôle j’ai l’impression de lire des choses que j’aurais pu écrire 🙂 Je te souhaite de passer ton divemaster et de troquer quelques jours de « plongées gratuites + hébergement » contre l’encadrement (ça semble se faire assez souvent dans le monde padi).

    Et bon vent pour la suite de ton voyage.

    Éric

    1. Hello Eric,
      Merci pour ton message. pour le Divemaster, c’est une bonne idée, mais ça dépendra aussi de combien de temps je dispose… à suivre, je raconterai cela ici. Et bon vent à toi aussi !

Laisser un commentaire