Chengdu et ses pandas géants

7 octobre 2015

Après une nouvelle nuit assise dans le train pour cause de Golden week, mon arrivée à Chengdu, ville des pandas géants,  s’est bien mieux passée que mon arrivée à Xi’an.

Carte Chengdu

Chengdu est la  capitale de la région du Sichuan, elle compte plus de 9 millions d’habitants. C’est donc encore une très grande ville, très animée, pleine de buildings et d’immeubles en construction. Je ne souhaitais pas rester trop longtemps à Chengdu, après Pékin et Xi’an. Je préférais découvrir un peu la campagne chinoise que j’avais pu apercevoir à travers les fenêtres des trains que j’avais empruntés.

image

J’ai proposé à Jack, un voyageur australien rencontré dans le train entre la Mongolie et la Chine, de se joindre à moi pour partir dès le lendemain pour trois jours dans le Sichuan. Puis j’ai profité de ma journée sur place pour aller voir les fameux pandas géants. Il y a plusieurs réserves de pandas dans les environs de Chengdu, j’ai choisi la plus proche, celle qui se trouve immédiatement à la sortie de la ville. Les autres, plus lointaines et plus chères, sont plutôt destinées  aux personnes souhaitant s’engager quelques jours comme volontaire sur place.

Les Pandas de Chengdu

image

image

Au début j’étais un peu dubitative quant à la démarche. D’abord parce que je ne suis pas une « grande fan » des animaux d’une manière générale, et que me rendre dans ce type de parc n’est donc pas dans mes habitudes. De plus, j’ai été  sensibilisée dernièrement sur les conditions de vie déplorables des animaux dans certains parcs, notamment par Sea Sheperd concernant les dauphins de Planète sauvage en Loire-Atlantique ou les orques de Marineland à Antibes.

Mais il s’agit ici de réserves ayant vocation à préserver une espèce en voie de disparition, notamment en les incitant à se reproduire. Ce sont des animaux « peu actifs sexuellement » comme l’indique élégamment le Lonely. Je m’y suis donc rendue pour découvrir ces grosses bêtes qu’on ne peut voir qu’en Chine.

image

Le parc, qui est en lui-même un endroit très agréable pour se promener et fuir l’animation et le bruit incessant des villes chinoises, accueille une cinquantaine de pensionnaires, dont des bébés pandas vraiment mignons. Je dois admettre que j’ai été attendrie par ces petites bêtes noires et blanches en train de manger du bambou.

image

Il est préférable d’arriver le matin, car c’est à ce moment-là que les pandas sont nourris et qu’ils sont le plus « actifs ». Mais cela reste relatif car ce sont des animaux très très tranquilles. Ils passent l’essentiel de leur temps à manger ou à dormir. Et quand ils mangent, ils le font allongés !

image

Je reste cependant interrogative car pour survivre, une espèce doit être en mesure de vivre en liberté. Or ici, les bébés pandas sont alimentés au biberon, et les grands pandas sont nourris aussi. Il n’y a aucun bambou dans leur enclos. On leur « livre à manger » deux fois par jour, des morceaux de bambou coupés.

Mais je ne suis pas une spécialiste, je laisse donc ce sujet à ceux dont c’est le métier.

La ville de Chengdu

La suite de ma journée a été consacrée à une déambulation dans la ville avec la visite du temple Wenshu que je recommande vivement, et une promenade dans le parc du peuple. C’est un très grand et très joli parc au milieu de la ville, dans lequel les habitants de Chengdu viennent se détendre : boire du thé dans les salons de thé, danser, faire de la gym, chanter, lire, jouer aux cartes, ou regarder les autres s’adonner à ces activités, comme j’ai eu moi-même plaisir à le faire.

image

Le lendemain, je me suis rendue, accompagnée de Jack, à Leshan pour voir le Grand Bouddha, sur la route du Mont Emei Shan sur lequel nous avions jeté notre dévolu pour randonner.

De retour de ces 3 jours bien fatigants, j’ai consacré ma dernière journée dans la ville de Chengdu à organiser la suite de mon séjour en Chine et à me fabriquer une carte d’étudiant afin d’obtenir des tarifs réduits dans les très (trop) nombreux sites touristiques payants. 😀

3 Comments on “Chengdu et ses pandas géants”

  1. J’adore les pandas !! Sont trop mignons… Tu as de la chance d’en avoir vus.
    Et pour ton info, il existe d’autres parcs en Chine qui ont également vocation à préserver l’espèce mais qui les préparent à retourner à la vie sauvage. On apprend donc aux pandas à vivre en autonomie; quand ils sont prêts, retour à la nature…

Laisser un commentaire