Buenos Aires, une capitale animée

Buenos Aires, Argentine // du 18 au 24 avril 2016

J’ai passé une semaine à Buenos Aires, mais j’ai consacré l’essentiel de mon temps à des cours d’espagnol. Cela faisait déjà plus d’un mois que j’arpentais l’Amérique Latine et j’avais vraiment envie d’être capable de mieux m’exprimer en espagnol. J’ai donc choisi la formule ultra-intensive, 30h dans la semaine. Il ne me restait donc plus beaucoup de temps pour arpenter et visiter la capitale argentine, mais j’ai le sentiment d’avoir profité de l’essentiel : j’ai découvert les milongas où l’on danse le tango, fait une dégustation de vins, visité le quartier de la Boca, vagabondé dans une feria, et je me suis même fait une petite frayeur dans un quartier peu recommandé…

Le tango à Buenos Aires

En arrivant dans la ville, j’ai d’abord retrouvé Vanya que j’avais rencontré à El Chalten et avec qui j’avais passé 5 jours. Elle était installée à Buenos Aires depuis 3 semaines pour perfectionner son tango, dansant dans les milongas toutes les nuits et m’a fait découvrir ce milieu. A Buenos Aires, le tango est une institution, beaucoup de touristes prennent des leçons, j’ai préféré me placer en observatrice. Pour son dernier soir dans la ville, j’ai pu accompagner Vanya à son cours de tango, et surtout rester pendant la soirée. C’était une milonga traditionnelle dans laquelle il n’y a de place que pour les danseurs, mais ils ont fait une exception et je me suis faite aussi discrète que je pouvais dans mon attirail jeans / basket alors que tout le monde était en tenue de tango. J’ai adoré observer les codes, les danseurs ne s’invitent pas à danser, les hommes sont assis d’un côté de la salle, les femmes de l’autre, et d’un regard ils se mettent d’accord et se rejoignent sur la piste. C’est étonnant à quel point même sans danser on est envouté par le tango. J’aurai pu rester regarder toute la nuit si je n’avais pas eu mon cours d’espagnol le lendemain matin.

Une soirée dégustation de vins

Mon école d’espagnol m’a invité à participer à une soirée dégustation de vin en « échange » de l’article que j’ai écrit au sujet de mes cours. J’ai trouvé le deal plutôt sympa puisque de toute manière j’aurais écris l’article (peut-être un peu plus tard…). Moi qui souhaitais depuis longtemps participer à ce type de soirée en France, il m’a semblé que l’Argentine était une destination tout à fait adaptée également, et je ne me suis pas trompée. J’ai d’abord eu la surprise de me retrouver dans une vraie cave à vin avec uniquement des locaux, rien à voir avec une soirée pour touristes. Je suis arrivée à l’heure, c’est à dire 2 heures en avance aux yeux de certains porteños (habitants de Buenos Aires / habitants du port), mais ça m’a permis de discuter longuement avec la sommelière avant la soirée. La dégustation en elle-même était vraiment de bonne qualité, 1 verre de rosé, 1 blanc pétillant et 3 verres de vin rouge, tous très bien servis, le tout accompagné d’une excellent nourriture locale. Et pour couronner le tout, j’ai pu mettre en pratique tout ce que j’avais appris dans la semaine en discutant en espagnol avec mes voisins de table, et de plus en plus au cours de la soirée, à mesure que les verres se vidaient…

Visite de Buenos Aires

Mes cours d’espagnols m’occupant toute la journée, il ne me restait que peu de temps en semaine pour visiter la ville, mais j’ai quand même pu visiter l’étonnante cathédrale qui ressemble à un temple grec de l’extérieur, mais définitivement à une cathédrale de l’intérieur. J’ai aussi beaucoup apprécié le marché couvert à l’ancienne du quartier San Telmo, où j’ai pris plaisir à acheter quelques fruits, et la librairie El Ateneo installée dans un ancien et magnifique théâtre.

J’ai finalement essentiellement visité la ville le week-end, avec mes cousins Mathilde et Philippe (www.voyagesadeuxsacs) que j’ai eu le plaisir de retrouver à Buenos Aires. Ils sont également partis en voyage autour du monde en septembre dernier, mais nous n’avions pas encore eu l’occasion de nous croiser. Nous avons d’abord suivi le free tour qui cette fois-ci était vraiment décevant, puis fait la visite du cimetière qui ne vaut pas le Père Lachaise, mais est assez étonnant tout de même. Nous sommes ensuite allés déguster une pizza et des empanadas chez Güerno, institution locale qui mérite bien sa réputation.

Une fois repus, nous nous sommes dirigés vers le quartier haut en couleurs de la Boca. On a d’abord voulu le rejoindre à pieds depuis la station de métro, mais non seulement c’était loin, mais en plus ça passait par des quartiers peu recommandés. Il nous a suffit de deux ou trois regards bien appuyés pour qu’on décide unanimement de rejoindre un arrêt de bus et de terminer le trajet en bus… On ne saura jamais si les regards étaient vraiment mauvais ou pas, on préfère ne pas savoir !

On a donc fini par rejoindre le quartier de la Boca, vraiment très touristique mais somme toute assez mignon. Le Pape actuel est originaire de là et c’est une vraie fierté pour ses habitants, il a donc son effigie partout, on le voit presque autant que Mafalda ! Après avoir pris quelques photos, et bu une bière en terrasse nous avons regagné le centre-ville.

Le dimanche matin, nous avons profité du beau temps pour déambuler dans la feria du dimanche de San Telmo, sorte de marché aux puces en plein air avec pour objectif de ne pas craquer car j’ai de moins en moins de place dans mon sac à dos… objectif presque atteint !

Je n’ai pas eu le temps de rester plus longtemps dans cette ville qui l’aurait pourtant mérité car j’avais un planning à tenir pour visiter le nord de l’Argentine et Atacama au nord du Chili avant de retrouver mon frère en Bolivie ! J’ai donc pris un bus en direction d’Iguazu… 18h de trajet, heureusement que les bus argentins sont confortables !

Laisser un commentaire