Deux jours à Xi’an pendant la Golden week

du 4 au 6 octobre 2015

Après avoir passé cinq jours a Pékin, j’ai décidé de me rendre à Xi’an, puis de descendre progressivement vers le sud en direction de Hong-Kong. Xi’an est surement une ville très agréable, malheureusement je l’ai visitée pendant la Golden week. Je n’en garderai pas un souvenir marquant…

Carte Xi'an - Chine

Ma première nuit dans le train en Chine

Après Pékin, j’ai décidé de me rendre à Xi’an (il faut dire Chian). C’était encore la Golden week, les vacances nationales, il m’a été impossible d’avoir une place en couchette dans le train qui met 14h pour parcourir les quelques 1250 kilomètres qui séparent les deux villes. Qu’à cela ne tienne, j’en suis capable, c’est comme quand on prend un long courrier… et bien non !

En classe  » sièges durs « , les sièges sont vraiment durs, à la verticale, et particulièrement serrés afin de mettre le plus de monde possible dans un wagon. Il y a donc non pas 4 mais 5 sièges dans chaque largeur, et tout le monde est assis en face à face, ce qui permet d’avoir « un dossier pour deux ». Il faut également savoir que tout le monde n’a pas eu la chance de réserver un siège dur… donc il y a du monde assis par terre ou debout. chaque centimètre carré du wagon est occupé. Il n’y a évidemment pas moyen de faire des allers retours dans le couloir pour se dégourdir les jambes. J’ai voulu aller faire un tour sur le quai lors d’un arrêt dans une gare et on m’a pris ma place. J’ai dû batailler ferme pour la récupérer !

Ensuite, il faut imaginer un wagon « rempli à craquer » de chinois. Ils crient tout le temps pour se parler, y compris au milieu de la nuit, ils écoutent de la musique ou regardent un film sur leur téléphone portable sans écouteurs. A cela s’ajoutent les vendeurs ambulants qui crient encore plus fort pour se faire entendre afin de vendre à manger, des sièges pliants pour ceux qui sont assis par terre, ou encore des jouets pour enfants et autres gadgets. Je suis restée baie par l’association du communisme et du capitalisme). Autant dire qu’en arrivant à 5 heures du matin je n’étais pas fraiche !

Arrivée à Xi’an

Comme c’était toujours la Golden week (que je recommande d’éviter si vous projetez de visiter la Chine !), je n’ai pas pu trouver de place dans une auberge bien notée sur Booking. J’en ai donc choisi une ne disposant pas encore de  commentaire mais dont le descriptif avait l’air correct, et située en plein centre-ville.

Après avoir marché environ 45 minutes depuis la gare pour me rendre à l’adresse indiquée, j’ai cherché une quelconque indication en bas de l’immeuble… mais je n’ai rien trouvé. Une réceptionniste d’un building à côté ne voulant pas s’embêter m’a gentiment répondu « I don’t know ». J’ai tourné près de 45 minutes, avec mes sacs sur le dos, à la recherche de personnes parlant anglais et acceptant de me donner un coup de main. Mais à 6 heure du matin les rues étaient vides. Après l’avoir presque suppliée, la même réceptionniste m’a finalement orientée dans l’immeuble mitoyen ! L’auberge était située dans un immeuble ne disposant d’aucune indication en caractères latins, pas simple pour les touristes. Il y a tellement de touristes chinois en Chine qu’ils se préoccupent très peu de l’accueil des étrangers. Il est fréquent qu’à la réception d’un hôtel personne ne parle anglais. C’était évidemment le cas dans cette auberge.

Toujours  et encore la Golden week pour visiter l’armée de terre cuite.

DSC01063DSC01016

DSC01054

J’ai passé ma première journée à me promener dans les ruelles, les jardins, les marchés, le quartier musulman, et à tester la street food locale (plus épicée qu’à Pékin).

DSC01064

IMG_2863

 

 

 

 

 

 

 

IMG_2867

Le lendemain, nous décidons avec deux autres backpackers d’aller visiter l’armée de terre cuite, tellement renommée. Nous savions qu’il y aurait du monde… mais pas à ce point. C’était une bousculade inimaginable pour accéder au hangar N°1. Chacun voulant évidemment accéder à la fosse en frontal pour prendre un selfie. je ne pouvais pas repartir sans photo, j’ai donc moi aussi pris part à la bousculade ! Et la partie musée était tout simplement inaccessible, j’ai fait demi-tour. Bref, si vous souhaitez que votre visite reste un plaisir, évitez la Golden week !

DSC01036DSC01042 DSC01039

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous l’aurez compris, la ville de Xi’an ne restera pas dans le top 10 de mon tour du monde. Je me suis donc dépêchée de descendre en train vers Chengdu… en arrivant la Golden week serait enfin terminée !

3 Comments on “Deux jours à Xi’an pendant la Golden week”

    1. Bonjour Laurent,
      La Golden week, c’est la première semaine d’Octobre. En Chine, le 1er Octobre, c’est la fête nationale, et la semaine qui suit, un très (très) grand nombre de chinois est en vacances, et ceux qui ont assez d’argent font du tourisme… et ils sont (très) nombreux. Je l’avais expliqué brièvement dans mon article sur Pékin.

  1. Ton voyage en train me rappelle le mien pour aller en 1965 en Turquie! Et en particulier une nuit à dormir au sens propre debout dans le soufflet du train; j’étais maintenu dans la position debout par une masse de bagages.

Laisser un commentaire