A Zhangjiajie, le parc de Wulingyuan : bienvenue dans le film Avatar  

du 13 au 15 octobre 2015

Les paysages du parc de Wulingyuan sont connus du plus grand nombre car c’est le lieu qui a inspiré James Cameron pour la réalisation de son film Avatar. C’est aussi un parc classé au patrimoine mondial de l’Unesco et qui le mérite bien !

Carte Zhangjiajie - Chine

Zhangjiajie / Wulingyuan

Situé dans la région du Hunan, le parc de Wulingyuan est accessible depuis Zhangjiajie City ou Zhangjiajie Village (aussi appelé Wulingyuan). Zhangjiajie City est comme son nom l’indique, une ville qui donne accès à la partie ouest du parc en 30 minutes de bus environ. Une fois dans le parc, cette entrée ouest permet d’accéder aux principaux points de vue en bus… presque sans marcher.

DSC01463

Les escaliers ne me faisant plus peur après mes 3 jours au mont Emei shan, j’ai choisi de m’installer à Zhangjiajie Village dans une auberge située à 5 minutes à pied de l’entrée sud-est du parc. Depuis cette entrée en revanche il faut être prêt à marcher. Il faut également savoir que dans ce « village » il n’y a rien d’autre à faire que de visiter le parc, mais c’était le but.

DSC01590

Ma visite du parc

Après près d’un mois et demi de voyage à un rythme intensif sans faire une seule journée de pause et ma randonnée à Emei Shan, j’avais vraiment besoin d’un break. J’ai donc fait une grasse matinée et décidé d’aller faire un tour dans le parc, une ou deux heures, pour avoir un aperçu rapide avant d’y retourner les deux jours suivants. Le droit d’entrée dans le parc est assez élevé, mais il permet d’y entrer 4 jours d’affilée.

C’était une mauvaise idée, le parc est très grand, et on circule à l’intérieur en bus, pour rejoindre les points de départ des circuits pédestres. Je me suis donc embarquée dans un circuit un peu au hasard, commençant à grimper pour avoir un point de vue. Arrivée à la moitié de la montée j’ai compris que j’y passerai la journée. Tant pis pour ma journée de repos !

En chemin on croise des singes qui nous observent monter les escaliers en quémandant un fruit ou une cacahouète. Il est demandé de ne pas les nourrir mais peu de touristes respectent cette consigne. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai failli me faire voler mon Schtroumpf ! Un singe a cru que c’était à manger alors que je l’avais sorti pour faire une photo. Ouf, je l’ai sauvé de justesse !

Une fois passée la ribambelle de singes et après quelques pauses car les montées sont ardues, quelle vue ! Au fur et à mesure qu’on avance les points de vue changent et sont tous aussi impressionnants les uns que les autres. Lors de ma première journée dans le parc, la météo était médiocre, créant de petits nuages sur le haut des pics. C’était vraiment splendide !

Quand j’ai voulu repartir, j’ai mal lu le plan (tout comme à Emei Shan, très difficile à lire, avec des indications peu fiables et des distances non précisées). Pensant pouvoir attraper un bus pour me rendre à la sortie du parc, je me suis en réalité retrouvée en haut de l’ascenseur construit le long et au cœur d’un des pics. Malheureusement une fois rendue là-bas je n’avais d’autre choix que de prendre cet ascenseur ou de faire demi-tour et marcher probablement trois ou quatre heures supplémentaires. J’en étais physiquement incapable, sans parler de la nuit qui tomberait rapidement.

DSC01541

Le surlendemain, après une vraie journée de repos cette fois, je me suis levée aux aurores pour ma seconde journée dans le parc. Celui-ci ouvre à 7 heures et j’avais décidé d’y être à l’ouverture. Je le recommande vivement, cela m’a permis d’être réellement toute seule pendant presque toute l’ascension de deux heures en direction du nouveau point de vue que je visais. Pas un bruit, pas même un singe, une ambiance sereine. Bizarrement la montée semble plus facile.

Malheureusement ça n’a pas duré car une fois arrivée en haut, je me suis retrouvée confrontée aux nombreux touristes arrivés en bus depuis de Zhangjiajie City et, horreur, face à un Mc Donald au beau milieu du parc ! Après quelques photos je suis redescendue sans m’attarder par un autre chemin que j’ai de nouveau parcouru presque seule. Il faut savoir que la plupart des chinois (qui représentent probablement 99% des touristes du parc) marchent le moins possible, ils utilisent l’ascenseur, le monorail, ou encore le téléphérique et les bus pour atteindre les points de vue en suivant leur guide équipé d’un drapeau et d’un microphone !

Pourtant la promenade dans le parc est vraiment agréable. Même s’il y a du dénivelé, on est toujours à l’ombre et les paysages sont fantastiques. La seule difficulté à gérer est la présence des animaux. Il y a de nombreux singes, parfois assez gros, qui attendent que les touristes sortent à manger de leur sac. Il faut surtout éviter d’avoir de la nourriture dans les mains ou dans une poche extérieure du sac si on veut éviter se faire sauter dessus par les bestioles. Mais il faut aussi éviter d’ouvrir son sac à dos devant eux pour une quelconque raison. J’en ai fait les frais en cherchant mes lunettes de soleil, j’ai vu un singe me foncer dessus dans les deux secondes qui ont suivi !

DSC01491
J’ai aussi croisé un assez grand serpent… honnêtement étant seule et je ne faisais pas la fière, mais je crois qu’il ne m’a même pas vue ! Il faut savoir que je ne suis pas une grande fan des animaux, c’est le moins que l’on puisse dire. Sauf en plongée, mais c’est un autre monde. Donc si même moi j’ai pu surmonter ça, tout le monde peut le faire !DSC01581


 

En pratique

Accès : Le bus pour Zhangjiajie village part de la gare routière de Zhangjiajie qui est face à la gare ferroviaire de Zhangjiajie. J’ai payé 12 yuans, et deux autres voyageuses dans mon auberge ont payé l’une 10 et l’autre 2 yuans… allez comprendre ! En tout cas j’ai payé le même prix que tous les autres voyageurs dans mon bus, tous chinois…

Auberge : L’auberge que j’avais réservée en ligne était finalement complète (??!!) et je me suis orientée vers le April Day Hotel qui est très bien, je le recommande. Le staff parle anglais et est de bonne volonté pour fournir de l’aide ou des conseils. Je sais qu’il est aussi possible de dormir à l’intérieur du parc, mais je n’ai pas le contact.

Prix : le prix d’entrée du parc est de 248 Yuans, pour 4 jours. Si vous « vous faites avoir » par le plan comme moi il faudra peut-être ajouter 72 yuans pour l’ascenseur.

Nourriture : il y a beaucoup de petites cahuttes qui vendent à manger et à boire sur les chemins, mais c’est assez cher. Il peut être préférable d’emporter avec soi de la nourriture. J’avais pris une boite de noodle désydrathés, et j’ai juste payé l’eau chaude.

2 Comments on “A Zhangjiajie, le parc de Wulingyuan : bienvenue dans le film Avatar  ”

  1. Superbe tout cela Audrey, que de découvertes… du moins en ce qui me concerne 😉
    Juste un petit truc pour tes photos, qui illustrent parfaitement ton texte : quand tu as des animaux (même si ce n’est pas ton fort !) ou des personnes, fais le point sur les yeux, car c’est toujours ce qu’on regarde, et tout en maintenant le réglage tu peux refaire ton cadrage – bon, j’arrête de donner des leçons 😉

    1. Bonjour Jean-Claude,
      Merci pour ton message et pour ton conseil.
      C’est vrai que je fais surement mes photos un peu trop rapidement, en misant sur mon appareil automatique sui s’en sort pas du mal je trouve… Mais j’essaierai de suivre ta recommandation à l’avenir.

Laisser un commentaire