Une journée à Agra pour visiter le Taj Mahal

le 2 novembre 2015

Il y a des choses ou endroits dont on rêve depuis toujours. Je rêvais depuis longtemps des pyramides du Caire que j’ai visitées en novembre dernier, de prendre le transsibérien, je l’ai fait en septembre dernier, d’aller en Patagonie, ce sera dans quelques mois, de voir le désert du Sahara, ce sera pour une prochaine fois… Il y avait aussi dans cette liste l’envie de voir le Taj Mahal, c’est désormais chose faite aussi, et à mes yeux celaméritait vraiment ce voyage en Inde.

Agra et le Taj Mahal

Encore malade, je choisis la solution de facilité pour la journée

A la sortie du train en provenance de Varanasi, même si j’allais un peu mieux, je n’étais pas encore en grande forme. Or je n’avais prévu qu’une journée et une nuit à Agra, il fallait donc que je trouve la force de visiter le Taj le jour même. Comme d’habitude, à la sortie de gare c’est la cohue avec les chauffeurs de tuk-tuk. Je décide à monter avec Asheem qui ne conduit finalement pas un tuk-tuk mais une voiture.

En route vers mon auberge, il propose de me conduire pendant toute la journée. Je n’ai pas un programme chargé, j’ai décidé de me limiter à la visite du Taj Mahal, et à son observation à partir de l’autre côté de la rivière en fin de journée pour le coucher du soleil. Son offre n’est peut-être pas la plus compétitive, mais je n’ai pas le courage de négocier. Cela me semble être la bonne solution vu mon état. De plus, en arrivant à mon auberge, il n’y avait personne pour m’accueillir, manifestement la soirée de la veille a été trop arrosée. Je suis contente que mon chauffeur m’en propose une autre mieux placée, face à l’entrée principale du Taj Mahal, avec une chambre individuelle et salle de bain privative pour le même prix que le lit en dortoir que j’avais réservé !

Un massage ayurvédique

Après lui avoir expliqué que j’étais malade, mon chauffeur m’a proposé de s’arrêter dans un restaurant où une de ses amies pouvait me faire un massage ayurvédique qui me soulagerait. L’ayurvéda est une médecine traditionnelle indienne qui vise à rétablir l’équilibre du corps au moyen de deux méthodes principales : le panchakarma (purification intérieure) et les massages aux plantes. Il me présente son livre d’or dans lequel une touriste française a testé et s’est sentie mieux. Pourquoi pas après tout, je ne risque pas grand-chose, il s’agit uniquement d’un massage. J’ai donc accepté. Le massage a duré une dizaine de minutes. Ce n’est pas très agréable de se faire masser le ventre, d’autant plus quand on est malade. Cela ne m’a pas soignée, mais ça m’a soulagée. Je me sentais ensuite capable d’affronter la visite du Taj Mahal.

La visite du Taj Mahal

C’était exactement conforme à ce que je m’attendais à voir. Mais ça n’enlève rien au cadre exceptionnel ! Je n’ai pas pu faire la visite à l’ouverture du site. Je suis arrivée en milieu de matinée, le nombre de touristes reste tout à fait raisonnable et la visite est agréable. Le site est très grand, la promenade prend environ deux heures. On admire le palais principal avec son marbre translucide sculpté et incrusté de pierres semi-précieuses, les jardins, la mosquée et le Jawab qui l’entourent.

Pourquoi les chauffeurs veulent toujours nous emmener dans leurs magasins

Après m’être bien reposée en début d’après-midi, j’ai retrouvé mon chauffeur pour notre virée de la fin de journée. Lors de la « négociation » du prix de la journée, Asheem m’a demandé de visiter deux magasins, dans lesquels je devais passer 5/7 minutes, mais surtout ne rien acheter car tout est trop cher. Pas vraiment en forme pour négocier, vu sa franchise, j’ai accepté. Mais intriguée, je l’ai questionné pour comprendre sa demande car je pensais qu’il fallait que je consomme pour qu’il soit rétribué. En réalité il touche 100 roupies pour chaque visiteur, même si celui-ci n’achète rien. S’ajoute une commission si le client décide de dépenser des sous. Il m’a emmenée dans des magasins de luxe avec des tarifs occidentaux, il n’était pas question que j’achète quoi que ce soit, mais j’ai rempli mon contrat.

J’ai accepté de visiter un troisième site car celui-ci était intéressant. Il s’agit d’un atelier de sculpture du marbre. Les ouvriers y fabriquent des objets en marbre incrusté de pierres semi-précieuses suivant la même technique que le Taj Mahal. On m’a expliqué et montré la manière dont le marbre est sculpté, c’est assez impressionnant et ce sont de beau objets pour l’essentiel. Mais je ne suis pas ressortie avec une table basse en marbre !

Le Taj Mahal au coucher du soleil

Nous nous dirigeons ensuite dans les jardins qui font face au Taj Mahal, de l’autre côté de la rivière. A cet emplacement, la légende raconte que l’empereur Shah Jahan qui avait fait construire le Taj Mahal pour sa défunte femme souhaitait y construire une réplique noire en symétrie pour lui-même. Mais son fils l’a fait emprisonner dans le fort d’Agra avant qu’il n’en ai eu le temps. C’est dommage car ça aurait été encore plus majestueux.

La vue du monument depuis ces jardins et la lumière sont vraiment splendides, même si le soleil ne se couche pas dans l’axe du Taj Mahal comme je l’espérais. C’est un très bel endroit pour faire de jolies photos 🙂

Laisser un commentaire