Singapour, une ville pleine de contrastes

du 17 au 20 novembre 2015

J’ai fait un saut de trois jours à Singapour entre l’Inde et le Cambodge. Cette Cité-Etat qui m’attirait depuis longtemps et je n’ai pas été déçue ! Après une courte nuit dans l’avion et 6 heures de bus grand confort depuis Kuala Lumpur, je suis arrivée fatiguée mais enjouée dans mon auberge au milieu du quartier chinois.

carte Singapour

Encore plus qu’à Hong-Kong, ce qui m’a séduit à Singapour, ce sont ses contrastes. On y trouve des plages, des parcs, la jungle, mais aussi des centres commerciaux à tous les coins de rue. Les anciennes bâtisses de type colonial y côtoient des buildings hyper modernes. C’est une ville très cosmopolite dans laquelle toutes les grandes religions sont représentées. J’ai pu visiter un temple bouddhiste, un temple hindouiste, une mosquée et une église dans la même journée.

Shopping à Singapour

Il me fallait faire un peu de shopping puisque je devais remplacer mon sac à dos acheté en Chine. Je pensais alors faire une bonne affaire avec une copie de grande marque « de qualité », mais je crois que les copies de qualité n’existent pas ! Ma première journée a donc été partiellement consacrée à la découverte des centres commerciaux de Singapour. Leur nombre est impressionnant, et leur luxe également ! Mais les prix sont aussi au rendez-vous, ce n’est pas ici que vous ferez de bonnes affaires !

Les classiques de Singapour : Marina Bay, les quais, Little India, le jardin botanique…

Je me suis ensuite promenée dans le quartier de Marina Bay pour y admirer Marina Bay Sands, le fameux hôtel avec un paquebot sur le toit et une piscine qui domine toute la ville.

C’était aussi l’occasion de découvrir les autres prouesses architecturales du quartier et les « Gardens by the Bay » dans lesquels il est agréable de se promener quelques moments. Je suis montée sur la passerelle entre les arbres futuristes, mais la vue n’y est pas vraiment meilleure et il n’y a pas assez de dégagement pour prendre des photos sans avoir les branches métalliques dans le viseur.

En soirée j’ai marché le long des quais animés, « the place to be » pour les singapouriens et j’ai admiré le show musical et lumineux du Marina Bay Sands. A ne pas manquer !

Le lendemain, j’ai commencé ma journée au jardin botanique. Il est très beau et la promenade y est agréable. On trouve en son sein un jardin aux orchidées vraiment splendide (j’adore les orchidées !). J’ai poursuivi en direction de Little India, mais j’ai été un peu déçue, je suis peut être mal tombée car le quartier n’était vraiment pas animé. Il faut dire que revenant tout juste d’Inde, je n’étais peut être pas très objective. J’ai donc continué en suivant le parcours recommandé par le Lonely planet à la recherche des anciens bâtiments coloniaux de la ville. J’ai également découvert le concept des Hawker center. Ce sont des espaces dans lesquels se trouvent de nombreux stands de restauration en self service. En général ce n’est pas très cher, et quand on est en groupe, ça permet à chacun de manger ce qu’il souhaite : il y a des stands de nourriture chinoise, malaise, thaïlandaise, sea food, pasta…

Singapour autrement : du VTT sur Pulau Ubin

Le troisième jour, j’ai décidé de ne pas me rendre sur l’île de Sentosa recommandée par tous les guides, car je pense que c’est surtout destiné aux familles, avec un parc Universal studio dont certaines attractions sont très réputées. Mais c’est également très cher. On peut aussi s’y baigner, mais les plages ne sont pas réputées pour la propreté de leurs eaux.

J’ai donc choisi une autre île : Pulau Ubin. C’est une petite île accessible en bateau (compter une heure de transports depuis le centre ville) où la nature est encore reine. Il faut y louer un VTT pour se promener sur les sentiers et admirer le paysage. J’aime le vélo, et j’étais contente d’enfourcher un vélo, même si mon VTT n’était pas en très bon état. Sur l’île on se sent vraiment à l’écart de la civilisation, et pourtant on est à Singapour ! La majeure partie de l’île est couverte par une jungle dont la faune et la flore sont très riches. J’y ai notamment croisé un varan mais ma photo est floue car il a filé trop vite. J’ai aussi croisé trois sangliers, mais je n’ai pas osé m’arrêter pour les photographier, j’ai même plutôt accéléré la cadence sur mon VTT ! Une partie de l’île est constituée d’une réserve, et il est possible de se promener dans la mangrove grâce à une passerelle en bois.

Le soir, je me suis rendue sur le toit d’un immeuble (désolée je n’ai plus le nom en tête) qui permet d’avoir une vue sur tout Singapour pour cinq fois moins cher que le Marina Bay Sand, ça n’a pas le même charme, mais c’est plus raisonnable quand on on voyage au long cours.

J’ai finalement pris la direction l’aéroport. Il est réputé comme étant l’un des meilleurs au monde. Je l’ai effectivement trouvé agréable, mais je n’étais malheureusement pas dans le terminal avec le jardin tropical. Vol pour Siem Reap au Cambodge !

Laisser un commentaire