Premières impressions sur la Russie : 2 jours à Moscou

Basilique Basile le Bienheureux

du 4 au 6 septembre 2015

Je n’ai passé que deux jours à Moscou. C’est une ville que j’avais déjà visitée il y a quelques années. Je souhaitais donc en avoir un nouvel aperçu et prendre rapidement le transsibérien. Mais je ne suis pas tombée à la bonne période, le premier week end de septembre, c’est la « fête de Moscou », et la Place Rouge est transformée.

Carte Moscou

Le Kremlin et la Place Rouge

J’avais choisi de consacrer ma première journée au Kremlin et à la Place Rouge. Dans le Kremlin, visite des basiliques et du Palais des armures. C’est beau mais un peu trop « vide ». L’entrée dans l’enceinte du Kremlin est payante, il n’y a donc que des touristes (impossible de faire des photos sans un touriste qui se précipite pour se mettre dans le champ de l’appareil), un bon nombre militaires (qui vous sifflent si vous traversez hors des clous des avenues totalement vides) et de très rares voitures officielles aux vitres fumées qui filent à toute allure.

DSC00215

Le premier week-end de septembre, c’est la « fête de Moscou », les moscovites célèbrent l’anniversaire de la création de leur ville. Les festivités se déroulent sur la Place Rouge qui est investie depuis fin août de scènes, tribunes et barnums, ainsi que de petites cabanes en bois pour la vente de hot dog ou de gaufres. Pour préparer ces festivités, ils ferment l’accès à la place un peu avant. Heureusement j’ai quand même eu le temps d’admirer la basilique Basile le Bienheureux. Elle a un coté « sucre d’orge » ou « Eurodisney », mais au milieu de la Place Rouge je la trouve extraordinaire. Les autres églises russes sont souvent belles aussi, mais je trouve celle-ci exceptionnelle.

Vendredi en milieu d’après midi les militaires et policiers ont fermé la Place Rouge, et mis tout le monde à l’extérieur de la zone. J’ai tenté de contourner pour me rendre au Mausolée Lénine, mais pas moyen, je n’ai pu me consoler qu’en visitant le GUM, le centre commercial historique de la Place Rouge, devenu très luxueux.

le GUM

Le lendemain c’est le quartier entier qui était bloqué, pas moyen de se rendre sur la place. Je n’ai donc pas pu visiter le Mausolée Lénine, ce qui m’a vraiment déçue puisque lors de ma première visite de Moscou, il n’était pas ouvert non plus. D’autres voyageurs croisés en route m’ont dit que c’était aussi fermé fin août. J’ai donc profité de cette deuxième journée pour visiter le métro, ses escalators interminables et ses couloirs aux plafonds sculptés et éclairés avec des lustres. J’ai visité la ville en marchant, un peu au hasard, mais beaucoup sous la pluie…

DSC00157

Mes impressions sur la ville

J’ai été surprise par l’omniprésence de Lénine : il a son portrait peint dans toutes les stations de métro, a un statue commémorative à chaque coin de rue.

Lénine

J’ai regretté de retrouver une ville toujours intégralement consacrée à la voiture, avec des avenues qui ont jusqu’à huit voies au milieu de la ville, des passages piétons souterrains. Et quand il y a un feu pour les piétons, le minuteur nous rappelle que nous sommes priés de faire vite. Pourtant, même s’il n’y a quasiment aucun cycliste, les piétons sont nombreux car les stations de métros sont assez éloignées les unes des autres.

une ville consacrée aux voitures

J’ai En revanchepris beaucoup de plaisir à admirer les façades colorées des bâtiments. Elles sont toutes très bien entretenues (au contraire des bâtiments plus récents) et c’est du plus bel effet.

Fin de journée consacrée aux courses pour les quatre jours de transsibérien à venir : thé, soupes chinoises et paquets de gâteaux essentiellement. Ici les magasins sont ouverts 24h/24h, ça laisse de la marge !


En pratique

En arrivant à l’aéroport Domodedovo : Il faut prendre l’Aeroexpress puis le métro pour se rendre en centre ville. L’aéroport est très loin de la ville, environ une heure de train. Je recommande d’éviter le taxi. Quelques notions de russe pour lire l’alphabet cyrillique sont bien utiles pour se diriger dans le métro.

Mon auberge de jeunesse : Landmark hostel réservée sur booking.com. Elle a un emplacement idéal, à 5 min à pied du Kremlin et 10 min à pied de la Place Rouge. Environ 8 € / nuit en dortoir. Accueil très sympa, confort très correct.

Le budget : j’avais pris comme repère une moyenne de 40 € / jour, je suis très en dessous. L’entrée au Kremlin coûte 15 € avec le musée du Palais des armures, les repas environ 5€ et le ticket de métro environ 1 €. Je n’ai pas fait d’autres sites payants.

Laisser un commentaire