Plonger à Bornéo : Sipadan et les iles environnantes

tortue Sipadan Malaisie Borneo

Sipadan, Bornéo, Malaisie // du 2 au 24 février 2016

J’avais déjà été plonger à Sipadan en 2009, et j’en ai gardé un souvenir inoubliable. J’ai toujours pensé que j’y retournerai un jour, même si en général je ne souhaite pas retourner dans des lieux que j’ai déjà visités, préférant en découvrir de nouveaux. Mais cette fois-ci c’était différent : j’avais décidé de passer  3 à 4 semaines en Malaisie pour obtenir la certification de divematser, et une fois arrivée à Penang, je me suis rendue compte qu’en Malaisie péninsulaire, sur la côte est, ce n’était pas la bonne saison pour plonger et sur la cote ouest, les sites ne sont pas terribles. Autant pousser un peu plus loin, et me rendre sur l’île de Bornéo : ici on peu plonger toute l’année et je suis sure d’en prendre plein les yeux sous l’eau : requins, tortues, barracudas, poissons perroquets à bosse…

Pourquoi plonger à Sipadan ?

Sipadan est réputé comme étant un des 10 meilleurs sites de plongée au monde. Il y a peu d’endroit où on puisse avoir une « garantie » de voir une certaine faune sous-marine, notamment pour les pélagiques. C’est le cas par exemple pour les raies mantas aux Maldives ou à Bali, les requins baleine au Mexique (j’y vais bientôt !), et les requins de récif et tortues à Sipadan. Ici, l’eau est toute l’année entre 27°C et 29°C, et les jardins de coraux multicolores sont d’une richesse rare, le tout parfaitement préservé car c’est une réserve. Mais on ne voit pas que des requins et des tortues, ce qui est génial là-bas, c’est qu’à chaque plongée on a des surprises : on croise souvent un banc de Jack fishs vraiment impressionnant, parfois un banc de centaines de barracudas qui décide de tournoyer autour de la palanquée de plongeurs, ou encore un banc de poissons perroquets à bosse. Et aussi parfois une raie manta ou un requin marteau qui décident  de passer au loin dans le bleu. J’ai plongé cette année 4 journées à Sipadan et j’ai eu la chance de voir tout cela. J’en garde un souvenir de nouveau absolument magnifique !

Il n’y a plus d’hôtel sur l’île, uniquement quelques militaires qui y passent 3 mois avant de se faire relayer… Il faut protéger les touristes de pirates philippins qui ont encore frappé il y a quelques temps.  Ils veillent aussi à faire respecter l’interdiction de pêche et la limitation du nombre quotidien de plongeurs qui fait de ce site un site unique, réputé comme un des meilleurs spots de plongée au monde.

Mais avant de se rendre à Sipadan, il faut être conscient d’un chose :  une fois que vous aurez plongé là-bas, vous ne serez plus le même plongeur, vous deviendrez exigeant et il sera de plus en plus difficile de trouver d’autres spots de plongée à la hauteur. Un paramètre à prendre en compte avant d’acheter ses billets d’avion !!!

Carte des sites de plongée de Sipadan //© sipadan.com

Carte des sites de plongée de Sipadan //© sipadan.com

Les plongées autour de Sipadan

En raison du nombre limité de permis quotidiens pour plonger sur l’ile de Sipadan, les resorts et clubs de plongée vendent des package avec au moins un ou deux jours de plongée sur d’autres îles alentour. Elles ne sont pas aussi riches en faune sous-marine que Sipadan, mais certains jardins de coraux n’ont rien à lui envier. Et les plongées y sont également très belles pour ceux qui aiment la « macro life », c’est à dire tout ce qui est petit. Il faut un peu de patience pour chercher, mais c’est extraordinaire ce qu’on peut voir au fond. J’aime notamment les nudibranches, des limaces de mer multicolores bien plus belles que leurs homologues terrestres. On en trouve ici une très grande diversité.

Mais assez parlé, les images :


En pratique : comment plonger à Sipadan ? 

Le site www.sipadan.com/fr est un site internet francophone d’une agence de voyage qui propose des package moyen et haut de gamme pour les plongeurs qui veulent découvrir l’extraordinaire monde sous-marin de Sipadan. Si vous souhaitez hôtel à Mabul pour profiter des plongées extraordinaires de cette île ainsi que des plongées à Sipadan, c’est une bonne option.  Pour les backpackers à petit budget, il faut se débrouiller et interroger les divers centres et hôtels du coin avec une qualité incertaine.

Le logement

Il existe plusieurs solutions pour plonger dans le coin : on peut réserver un hôtel sur l’Ile de Mabul, ou rester dans la ville de Semporna. La première solution est la plus confortable car Mabul est à mi-distance de l’Ile de Sipadan. Et la plus chère aussi car sur place il n’y a que des hôtels pensions complète, pour la plupart de assez haut standing. Mais il y a aussi un  »  backpackers  » assez roots et moins cher. Sur l’Ile de Mabul, il n’y a rien d’autre à faire que de plonger ou de faire du snorkelling (palme / masque / tuba). Aucun magasin, uniquement les bars des hôtels, mais le cadre est vraiment super.

La deuxième solution consiste à se trouver un logement dans la ville de Semporna et choisir un des centres de plongée sur place. Certains centres de plongée offrent (voire imposent) un package comprenant une ou des plongées à Sipadan, des plongées sur d’autres iles et les nuits d’hôtel. Il faut cependant savoir que la petite ville de Semporna est vraiment sans intérêt et qu’il n’y a pas de plage. Aucune distraction sinon un seul bar. Mais les restaurants sont bon marché, et c’est une bonne option pour les petits budgets.

Pour ma part j’ai choisi le centre avec lequel j’allais passer mon divemaster, puis trouvé un logement « au mois » au tarif local. Cela m’a permis de disposer de ma propre chambre pendant 3 semaines, et arrivée à la moitié de mon voyage, c’était vraiment agréable de se poser un peu et d’avoir un « vrai chez soi ».

Les permis de plongée à Sipadan

La limite est fixée à 70 plongeurs ou snorkelers par jour sur l’ile de Sipadan. Chaque resort ou club de plongée dispose d’un nombre de permis limité lui permettant d’envoyer ses clients plonger sur l’ile. Il est donc préférable de se renseigner à l’avance afin de réserver ses permis car en fonction de la saison en arrivant sur place ça peut être trop tard. En général les clubs de Semporna imposent de plonger aussi ailleurs pour vous garantir un ou deux jours de plongée sur place. En 2009 quand je logeais dans un resort sur Mabul ils garantissaient une journée sur place pour tous les clients réservant au minimum 2 nuits, ensuite ça dépend du taux de remplissage de l’hôtel et du nombre de clients à emmener. Au final j’y étais allée 4 fois en 7 jours, mais j’ai été très très chanceuse.

Les clubs qui partent de Semporna font 3 plongées par jour sur l’Ile, certains resorts de Mabul offrent 4 plongées par jour et des plongées illimitées du bord…

8 Comments on “Plonger à Bornéo : Sipadan et les iles environnantes”

  1. Bonjour Bonjour,
    Super article !!
    Je suis justement a la recherche justement d’un guesthouse à mabul pour fin juillet. Lequel dois-je choisir ? J’hesite entre Billabong, Uncle Chang et Scuba Jeff

    Merci 🙂 🙂

    1. Bonjour,
      je suis désolée mais je ne connais aucune des 3, je ne peux pas te conseiller. juste te souhaiter d’excellentes plongées, ce sera magique, Enjoy !

  2. Bonjour Audrey,
    Merci beaucoup pour ton article et ta vidéo. Ca fait rêver. Avec ma compagne nous souhaitons aller à Sipadan en février mais nous avons lu que c’était la saison des pluies. As-tu été incommodée par les conditions météos durant ton séjour ?

    Pierre

    1. Moi je n’ai pas eu une goutte de pluie, ni même un nuage durant un mois. En revanche c’est la saison des pluies en Malaisie péninsulaire, c’est la raison pour laquelle j’ai choisi d’aller plonger à Bornéo. là bas il n’y a pas vraiment de saison des pluies à ma connaissance.
      bonnes plongées !

    1. Bonjour Kate,
      J’ai utilisé une Gopro hero 4 avec l’écran au dos permettant de cadrer, et un filtre rouge effectivement pour tenter de retrouver un peu les couleurs qui s’estompent à mesure qu’on descend en profondeur.
      J’ai été très contente de ma gorpo pour les vidéos et son faible encombrement, mais c’est vraiment très difficile de faire des photos sous-marines correctes avec.

Laisser un commentaire