Le centre du Vietnam : Hoi an et Hue… sous la pluie

du 16 au 18 décembre

Une amie m’avait prévenue que je pourrais avoir froid au nord du Vietnam en décembre, mais je n’avais pas imaginé que ce serait la saison des pluies au centre du pays : en 15 jours dans le même pays, j’ai eu chaud en maillot de bain au sud, froid avec mes deux doudounes et mon bonnet au nord, et j’ai été obligée d’acheter une cape de pluie au centre… ça a le mérite d’être varié !

Si vous n’êtes pas d’accord avec votre binôme de voyage au sujet de votre prochaine destination, pays chaud ou pays froid : choisissez le Vietnam en décembre, ça contentera tout le monde. Mais, même sous la pluie, ces deux villes sont vraiment des « stops obligatoires » lors d’un voyage au Vietnam.

Carte Hoi An et Hue

Hoi An : mon coup de cœur au Vietnam

Hoi an est la plus jolie ville que j’ai eu l’occasion de visiter au Vietnam. Ancien port important, japonais, chinois et européens y faisaient du commerce. Son centre historique mêle donc les inspirations chinoises, japonaises, vietnamiennes et françaises et il a été préservé pendant la guerre, c’est une chance ! L’activité portuaire s’est déplacée en aval de la ville afin d’être accessible en permanence par les gros navires, et la cité est restée une petite ville provinciale avec beaucoup de charme.

Le centre-ville est tout petit, il s’étale le long de la rivière, et on peut le parcourir à pieds sans problème. Il y a de très nombreuses anciennes demeures, temples et autres monuments à visiter dans cette cité classée au Patrimoine mondial de l’Unesco. La ville propose un forfait de 5 entrées et il faut ensuite faire son choix. Nous avions également choisi de faire une visite guidée, mais c’était une erreur, notre guide s’est contentée de nous promener d’un site à l’autre alors qu’on pensait qu’elle nous raconterait la ville. Le Lonely Planet ou le Routard sont bien suffisants !

Pont de Hoi An au Vietnam
Temple de Hoi An au VietnamPont de Hoi An au Vietnam

Les incontournables de Hoi An

Il ne faut pas passer à côté du pont japonais, une ou deux anciennes maisons familiales , un ou deux temples… parfois le ticket d’entrée n’est pas demandé, donc on a fait 7 ou 8 visites au final, y compris le spectacle de danse / chant local qui vaut la peine.

On a également voulu faire un tour en barque pour se promener et aller jusqu’à un village de pêcheurs, la promenade est censée durer une heure, ça permet de faire un break. Mais notre capitaine a d’abord passé un bon quart d’heure la tête en bas hors de son bateau à nettoyer l’hélice (je suppose) puis à peine 10 minutes après avoir commencé à naviguer, il a soudainement bifurqué à gauche et fait demi-tour en passant par un bras de la rivière. J’ai cherché à lui dire que nous voulions faire le programme prévu, mais il m’a rétorqué qu’ils ne travaillaient pas à cause de la pluie (alors que 20 minutes plus tôt c’est le programme qu’il m’avait annoncé, et la météo n’a pas soudainement changé !). Bref rien à faire, on est rentrés sans avoir rien vu d’intéressant. On a donc diminué légèrement le prix en tentant de trouver un juste compromis pour chacun et on est parties faire les boutiques, sans vraiment comprendre pourquoi il avait changé de plan en cours de route.

Hoi An au Vietnam - Lampions dans les rues
Bâtiment - Hoi An au Vietnam

Le shopping à Hoi An.

Au-delà des visites de sites historiques, il ne faut pas oublier de faire un tour au marché couvert et sur le bord du fleuve, et surtout de faire du shopping ! Le Lonely Planet nous avait pourtant prévenues, même ceux qui ne veulent rien acheter succombent aux vitrines de la ville d’Hoi An. Et c’est vrai. Moi qui me vante de ne jamais craquer puisque je ne veux pas alourdir mon sac, j’ai craqué cette fois-ci ! Il faut dire qu’on était juste avant Noël et que mon amie Sandrine s’est proposée pour rapporter quelques-unes de mes affaires en France – il faut bien se trouver une excuse :-). Beaucoup de magasins vendent de la soie. Vraie ou fausse ? Pas facile de savoir, il faut la bruler et si ça sent comme les cheveux, c’est de la vraie (ou de la fausse je ne sais plus !), mais on a rarement l’occasion de faire le test avant d’acheter un foulard… Il y a aussi beaucoup de souvenirs souvent de meilleur goût qu’ailleurs. Et pour ceux qui le peuvent c’est le lieu idéal pour se faire faire des vêtements sur mesure : chemises, costumes, vestes, robes, tout est possible. Mon amie s’est fait coudre deux robes, sur la base de modèles qu’elle a modifiés selon ses souhaits, et avec les tissus de son choix. En deux heures les robes étaient prêtes, et parfaitement ajustées, aucune retouche à faire ! Pour ma part je me suis contentée d’un mini sac à bandoulière qui remplace utilement mon ancien, en moins volumineux. Mais attention aux prix : je me suis fait avoir par la technique « combien êtes-vous prêt à payer ? » Prise au dépourvu j’ai donné un tarif totalement déraisonnable pour la prestation. Mais ce n’est pas grave, mon sac est super, et il est unique ! 🙂

Maison Hoi An au Vietnam

Hué sous la pluie

A hué, nous avons continué à profiter à plein de la saison des pluies, et autant à Hoi An c’était par intermittence, autant à Hué, c’était sans discontinuité ! Nous avons donc investi dans des capes de pluie nous permettant de nous fondre à la population locale !

Ancienne capitale des empereurs Nguyen, cette ville est également classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Malheureusement nous n’avions pas beaucoup de temps à lui consacrer, et nous nous sommes donc concentrées sur l’essentiel. Arrivées en milieu de journée, nous avons passé l’après-midi à visiter la principale attraction de la ville, la Cité impériale sise au sein de la Citadelle. Immense enceinte au sein de la ville qui pourrait presque faire penser à la Cité interdite à Pékin, c’est tellement grand qu’on s’y perd facilement, entre les salons, les palais, les temples, les jardins… C’est très joli, mais la visite aurait été plus plaisante sans la pluie.

Le lendemain nous voulions visiter les tombeaux royaux dans les environs de la ville, vu la météo, il nous a semblé impossible de nous promener à scooter sous la pluie toute la journée et nous avons donc opté pour une excursion en bus. Je ne fais jamais cela habituellement, mais c’est assez reposant, et ça permet de voir un maximum de chose en un minimum de temps, même si c’est en accéléré. Dans la journée on a donc pu visiter 3 des principaux tombeaux royaux, deux pagodes, une ancienne maison d’armateur avec son magnifique jardin fruitier et faire une courte promenade sur la Rivière des Parfums.

Je recommande vraiment la visite des tombeaux. Ce sont de magnifiques édifices, et même si les explications de notre guide n’étaient pas très complètes, les histoires sont intéressantes. La journée était ponctuée des inévitables pauses «  touristiques » : un spectacle de Kung Fu assez sympa je dois dire, un petit stand de fabrication de chapeaux vietnamiens (+ boutiques attenante évidemment) et une boutique de perles de culture (avec explication vidéo auparavant pour faire passer cela pour une visite instructive bien entendu !).

La journée s’est conclue par une petite angoisse allions nous réussir à attraper notre bus de nuit pour Hanoi ? Quelle bonne idée d’avoir réservé notre excursion avec la même compagnie, du coup c’était de leur ressort.

On serait bien restées un peu plus longtemps dans la ville, mais de nouveau, pas le temps. Direction la baie d’Along !

La journée s’est conclue par une petite angoisse allions nous réussir à attraper notre bus de nuit pour Hanoi ? Quelle bonne idée d’avoir réservé notre excursion avec la même compagnie, c’était de leur ressort. On serait bien resté un peu plus longtemps, mais de nouveau, pas le temps. Direction la baie d’Along !

Laisser un commentaire