Hanoi, séquences visites et shopping

du 22 au 23 décembre 2015

La ville d’Hanoi m’a beaucoup plus plu que celle d’Ho chi Min. Il y a beaucoup de très beaux bâtiments coloniaux, de pagodes, des lacs au centre de la ville, c’est très agréable. Et on y circule facilement à pieds dans le centre – pas sur les trottoirs évidemment, accaparés comme toujours par les boutiques ou les scooter, mais j’y suis habituée maintenant-. On avait décidé de faire une journée de visite, et une journée de shopping, mais évidemment on a mixé un peu les deux.

Carte Hanoi

Notre visite d’Hanoi

Cette fois-ci, pas de musée au programme. Première étape de notre visite de la ville : le mausolée d’Hô Chi Minh. Je n’avais malheureusement pas pu visiter celui de Lénine à Moscou. Pas question de rater celui-là. C’est un peu étrange comme démarche je trouve, d’embaumer et d’exposer quelqu’un comme ça, mais puisque qu’ils ont souhaité ériger ce mausolée, il me semble logique de le visiter. Le plus étonnant, c’est le cérémoniel associé à la visite : on avance en rang, en silence, les bras le long du corps (ni croisés, ni dans les poches) et tête nue. Un garde posté tous les 3 mètres se presse de rappeler les règles à ceux qui ne respecteraient pas les règles. Et une fois arrivé dans la pièce, on marche au pas, pas question de s’arrêter ou même de ralentir, un garde nous rappelle à l’ordre. Le corps d’Hô Chi Minh est bien là, il repart une fois par an à Moscou pour y subir les soins nécessaires à sa conservation, mais évidemment pas de photo à l’intérieur !

Nous avons ensuite visité le très beau temple de la littérature où les étudiants viennent prier avant de passer leurs examens et reviennent les célébrer ensuite, puis le temple Ngoc Son érigé sur une île du  lac Hoan Kiem. Puis  nous avons déambulé dans le quartier des 36 corporations. Dans ce quartier, chaque rue a son métier : la rue de la soie avec les vendeurs de tissus, les tailleurs, et les échoppes à touristes, la rue des instruments de musique, la rue des papiers, la rue des couleurs, la rue des objets religieux… La rue de notre hôtel était spécialisée en objets éphémères, en l’occurrence à deux jours de Noël, elle était pleine de guirlandes, lanternes et de déguisements de Pères Noël. La rue était bondée toute la journée, et encore plus en soirée. Les habitants font leurs courses sur le trottoir sans même descendre de leur scooter.

Au gré de notre promenade dans les rues, on s’est retrouvées dans un petit parc public dans lequel les habitants se retrouvent avec leur cage à oiseau. Ils sont assis sur de petits tabourets à regarder leurs cages suspendues en ligne. Interloquées, on se renseigne, et l’un des propriétaire de volatiles nous explique alors qu’ils les rassemblent en groupe car seuls, les oiseaux ne chantent pas, ils doivent se retrouver à plusieurs pour cela. Dans le parc il y a donc un espace dédié au rassemblement des volatiles.

Séquence shopping à Hanoi

Le lendemain shopping, avec pour premier objectif de finir des cadeaux de Noël. On a d’abord tenté de nous rendre dans les deux marchés indiqués par nos guides, pensant qu’au moins l’un des deux ressemblerait à celui d’Ho Chi Minh-ville, c’est à dire quasiment intégralement consacré aux souvenirs pour touristes. Mais pas de chance, pour une fois que c’est ce qu’on cherche, on ne trouve pas, il s’agit de vrais marchés locaux, où on peut acheter des sous-pulls ou des chaussures, mais pas du tout ce qu’on cherche. Retour dans le quartier des 36 corporations, notamment la rue de la soie qui propose de jolies choses.

Second objectif de la journée : me trouver une tablette numérique. J’ai oublié ma liseuse dans le bus en rentrant de Cat Ba  (après avoir cassé ma première en Mongolie, pas cool !) et évidemment il est impossible d’en trouver une au Vietnam car ils n’en utilisent pas, tout comme en Chine. Mais au Vietnam il n’y a pas non plus Amazon comme en Chine, donc impossible de me faire livrer. Je me rabats donc sur une tablette petit format avec laquelle je n’aurai pas le même confort de lecture, mais qui me permettra d’autres usages, et de toute manière je n’ai pas le choix si je veux continuer à lire mes livres et guides en format numérique. Je demande donc à mon hôtel où je peux trouver une boutique avec du choix et si possible du personnel parlant anglais. Pas de problème, ils nous emmènent en scooter sur place, m’assurant que «  c’est un peu loin, mais c’est une grande boutique avec beaucoup de stock ». Après 30 minutes de scooter, on se retrouve dans un petit boui boui minable avec un grand Ipad et une grande tablette Samsung d’occasion pour tout stock ! C’est compliqué d’expliquer son agacement dans ces cas-là car dans la culture vietnamienne  on ne s’engueule pas, donc pour éviter cela, ils esquivent. Bref, retour en centre-ville bredouille après avoir perdu 1h30. Après avoir un peu tourné à la recherche de différents cadeaux pour les uns les autres, on a enfin trouvé un « Darty » local et j’ai pu acheter ma nouvelle tablette. Pour ceux qui sont intéressés, avec la liseuse Google play sur Android on peut zoomer sur les plans du Lonely Planet, c’est une très bonne nouvelle.

Fin de journée, on s’offre une manucure pour se « faire belles » avant Noël » avant de prendre l’avion pour Paris pour Sandrine, et le bus de nuit direction sapa pour moi.

Laisser un commentaire