Economiser pour ses voyages : dépenser moins avant le départ

cochon tirelire

Economiser pour voyager. C’est devenu une habitude depuis qu’en 2014 j’ai décidé de partir voyager autour du monde. En rentrant en 2016, j’ai remis en oeuvre les mêmes techniques et j’en ai trouvé de nouvelles. Ce n’est plus un effort, c’est devenu une routine.

Dans mon article « financer ses voyages », j’expliquais qu’il existe de nombreuses méthodes pour payer ses voyages. Il s’agit d’abord d’évaluer au mieux la somme à réunir en établissant un budget prévisionnel de son voyage ; puis il faut économiser en dépensant moins et/ou en gagnant plus. Je donne ici mes nombreuses techniques pour dépenser moins chaque mois, et donc épargner plus en vue de mes voyages.

Réduire ses dépenses en les examinant une à une

La première chose à faire est d’examiner attentivement toutes ses dépenses une à une. Dans un budget mensuel, en y regardant de plus près, on se rend compte qu’on a de très nombreuses dépenses tous les mois qu’on n’a jamais remises en question. Par exemple l’abonnement de téléphone pour lequel on a souscrit une offre très avantageuse pour 12 mois, puis qui a doublé sans qu’on y prenne garde. Ou l’assurance de la voiture qu’on n’a jamais renégociée. Il est pourtant assez facile de réduire ses dépenses en revoyant nombre de ses contrats : électricité, gaz, mutuelle, box internet, forfait de téléphone, banque, assurance voiture. Ça prend un peu de temps, mais en remettant en concurrence les différents opérateurs, on peut faire des économies non négligeables. Evidemment le but c’est de le faire le plus tôt possible pour cumuler toutes ces petites économies pendant un maximum de temps avant le départ.

On va donc se consacrer sur chaque poste de dépense pour voir comment il est possible de le réduire. On peut être tenté de penser que ce n’est pas les 3 euros par mois sur le contrat d’électricité qui vont changer le problème, mais en additionnant toutes ces sources d’économies moi après mois pendant 12 à 24mois, période nécessaire pour économiser avant un départ pour un voyage au long cours, on se rend compte qu’à la fin cela nous aura fait gagner quelques milliers d’euros.

Le transport

Le transport est un poste budgétaire important pour certains. Et plus il est important, plus il est utile de le réduire.

Revendre sa voiture

Si vous n’avez pas impérieusement besoin de votre voiture pour vous déplacer au quotidien et que vous projetez de la revendre avant votre grand voyage, pourquoi ne pas la revendre plus tôt. Cela réduira du même coup les frais d’entretien, les frais d’essence et les frais d’assurance, vous permettant de vous offrir une fois de temps en temps une location.

Faire du covoiturage

Si vous gardez votre voiture, pensez à faire du covoiturage le plus souvent possible, ça réduit les frais, c’est écologique et ça permet de faire de belles rencontres. C’est un peu contraignant parfois, il faut anticiper, s’organiser, mais on s’y fait vite et le jeu en vaut la chandelle.

Utiliser les sites de location de voiture bon marché

Si vous n’avez pas de voiture et que vous souhaitez en louer une, tournez-vous vers les sites de location entre particuliers tels que Drivy ou Ouicar, les tarifs sont très avantageux par rapport aux loueurs professionnels.

Encore moins cher, allez faire un pour sur un site de relocation tel que Driiveme ou Luckyloc pour de louer une voiture pour 1€. Ce sont les loueurs professionnels qui ont besoin de déplacer des voitures d’une ville à l’autre. Vous disposerez d’un certain temps pour aller faire le trajet demandé, seuls l’essence et le péage sont à vos frais. Mais vous faire du covoiturage quand même, profitez-en !

Prendre un abonnement de transports en commun

C’est sûr que c’est confortable d’être bien au chaud dans son véhicule personnel, mais quand on peut utiliser les transports en commun c’est souvent beaucoup moins cher. Faites le calcul à l’année de ce que vous coûte vos déplacements en voiture (essence, amortissement, assurance, entretien) et comparez à un abonnement de transports en commun. C’est même encore plus avantageux quand l’employeur paye la moitié de l’abonnement. Et en plus c’est un beau geste pour la planète, alors n’attendez plus !

Voyager gratuitement en accompagnant un enfant en train

Le site Kidygo propose de vous faire voyager en train (ou en avion) gratuitement en accompagnant de jeunes enfants. Il faut se créer un compte puis postuler à des annonces. La plupart du temps le billet est payé dans son intégralité par les parents de l’enfant, ce qui fait donc un voyage gratuit. C’est plutôt intéressant quand on voit le prix des TGV sans réduction.

L’inscription sur le site est un peu fastidieuse (il faut montrer patte blanche) et payante mais ça vaut vraiment la peine. En effet les 49 € d’inscription ne sont débités que si vous avez un accompagnement confirmé. Et ils sont vite rentabilisés : en faisant par exemple un accompagnement d’enfant sur un week- end, un aller-retour en TGV vaut souvent bien plus que cela.

Profitez de 10€ de réduction sur votre inscription Kidygo :

 kidygo

Faire du Vélo

Encore moins cher que la voiture ou les transports en commun, il est peut-être temps de vous mettre au vélo. Après avoir investi dans une cape de pluie, indispensable dans certaines régions, le coût d’utilisation à l’année varie entre 0 et 29 € si vous prenez un abonnement Vélib’ par exemple. Et si le trajet est suffisamment long, vous pourrez même en profiter pour résilier votre abonnement à la salle de sport ! Les statistiques sont formels, le vélo est très souvent le mode de déplacement le plus rapide en ville.

Marcher

Evidemment, quand la distance est raisonnable vous pouvez aussi marcher, c’est bon pour la santé, pour l’environnement et pour votre porte-monnaie !

Les repas

La nourriture est également un poste budgétaire important. On n’est pas tous prêt à faire les mêmes concessions à ce sujet. Pour certains s’offrir de bon petits plat est indispensable tandis que d’autres y prêtent moins d’attention. Mais dans tous les cas, cuisiner maison reviendra toujours moins cher que de sortir ou d’acheter des plats à emporter !

Eviter les restaurants

Les sorties au restaurant coûtent cher. On se dit qu’on va choisir le menu du jour, mais on se laisse tenter par un peu de vin, le dessert, le café… Finalement l’addition est 50% plus élevée que ce qu’on avait prévu alors que chez soi on aurait pu, pour le même prix, inviter ses amis et s’offrir l’apéro. Alors évidemment un resto de temps en temps c’est sympa, mais avec modération !

Cuisiner maison et emporter sa lunch-box au travail

L’argument est valable également pour le déjeuner. Se faire une lunch-box à emporter au bureau le plus souvent possible permet non seulement de manger équilibrer mais aussi d’éviter de dépenser 5 € pour un malheureux jambon-beurre ! Evidemment il reste important de sortir avec les collègues de temps à autre, mais peut-être pas tous les jours.

Payer ses courses en tickets-restaurant / chèques-déjeuner

Ceux qui ont des tickets-restaurant ou chèques-déjeuner prendront l’habitude de payer leurs courses avec au lieu des restaurants. On peut payer avec un ou deux tickets par passage en caisse. Il faut que le panier contienne au moins un produit immédiatement consommable type fruit ou plat cuisiné.

Le logement

Le logement compte souvent pour au moins un tiers du budget global d’un ménage. C’est donc un poste à ne pas négliger quand on cherche à faire des économies

Déménager

Tout simplement si le logement dans lequel vous habitez est trop onéreux, il peut être intéressant de s’en débarrasser assez vite pour en trouver un autre, plus petit, moins cher, moins énergivore, plus proche de votre lieu de travail. Cela vous permettra de dégager de belles économies, bien au-delà du montant du loyer.

Se mettre en colocation

Si vous ne souhaitez pas déménager mais que votre logement le permet, pourquoi ne pas prendre un colocataire ? C’est non seulement sympa, mais en plus ça permet de partager le loyer et les charges. Et ça permet de s’habituer à la vie en communauté, avant de passer ses nuits en dortoirs !

Si vous déménagez, c’est l’occasion de vous mettre en colocation pour  les mêmes raisons.

Quitter son logement un peu en avance

Si vous partez pour un voyage au long cours et que vous avez prévu de dénoncer le bail de votre logement, pourquoi ne pas le faire quelques semaines en avance. Si vous en avez la possibilité, profitez-en pour passer quelques nuits chez vos amis, votre famille, ou votre oncle parti en vacances juste au bon moment et qui sera ravi que vous nourrissez son chat. Un mois de loyer en moins, c’est toujours ça de pris !

La banque

Changer de banque

Si votre banque est encore dans une banque dite « classique », il est temps d’en changer pour arrêter de payer toutes sortes de frais justifiés par des services qui sont tous gratuits auprès des banques en ligne. J’écrirai prochainement un article spécifique et détaillé sur le sujet pour vous aider à choisir.

En vue d’un voyage au long cours il est essentiel de disposer d’au moins deux cartes bancaires (en cas de perte ou de blocage de l’une d’elle), si possible une Visa et une Mastercard.  Le mieux est également d’avoir un compte dans une banque en ligne et d’un compte dans une banque mobile.

La banque en ligne (Boursorama, Fortuneo, Hello Bank…) vous offrira une carte bancaire gratuite, sous condition de revenus ce sera même une carte Premier ou Gold. Les frais sont réduit au strict minimum (parfois une assurance annuelle) et les frais de retrait et de paiement à l’étranger sont très réduits (1,97% à 2%) comparés à ceux pratiqués par les banques classiques (frais fixes en plus d’un pourcentage plus élevé).

Autant changer de banque dès maintenant cela permet d’économiser 10 à 15 € par mois avant le voyage, et des sommes très importantes pendant le voyage. le changement de banque est une opération rendue très facile puisque les banques s’occupent de tout.

A quelques semaines du départ il sera temps d’ouvrir également un compte dans une banque mobile (Cezam, N26, Nickel ou Revolut) pour disposer d’une seconde carte bancaire et de frais réduits pour les paiements et retraits à l’étranger. Ce sont des cartes sécurisantes en voyage car elles sont à autorisation systématique et sans découvert autorisé, donc la fraude est limitée.

Renégocier ou faire racheter son prêt

Si vous avez un prêt immobilier ou même un prêt à la consommation, il peut être très utile de demander à votre banque de le renégocier ou de la mettre en concurrence soit pour réduire les mensualités, soit pour réduire la durée de son prêt. Ca ne coûte rien d’essayer et ça peut se solder par une bonne surprise. Des comparateurs en ligne permettent de se faire une bonne idée.

Revoir tous ses contrats

Il s’agit des dépenses qui sont facturées tous les mois et pour lesquelles on ne se pose souvent pas de question. Il faut remettre en concurrence chacun des contrats qu’on a souscrit, éplucher ses comptes pour grappiller le moindre euro chaque mois qui se transformera au bout du compte en une belle économie.

Assurance logement, assurance voiture, assurance de prêt

Les contrats d’assurance peuvent aussi être facilement changés. Il y a de nombreux comparateurs de tarif sur internet qui permettent de vérifier aisément si l’on paye un prix juste ou trop élevé. Les assurances de prêt sont souvent souscrites en même temps que le prêt. Il est facile de la renégocier pour économiser une dizaine d’euros tous les mois. L’assurance automobile peut être ajustée selon le nombre kilomètres que l’on fait par année. Le prix de l’assurance habitation peut également varier légèrement d’un assureur à l’autre.

Energie : gaz et électricité

Ici aussi il faut comparer les offres, le marché a été libéralisé il y a plusieurs années déjà, et il est temps d’en profiter si ce n’est déjà fait. Il existe par exemple des offres à tarif réduit si on souscrit à une offre 100%web.

Téléphone / internet

Pour les forfaits internet et téléphone, le principe est le même, il faut comparer, et souscrire à des offres sans engagement pour éviter d’avoir des frais au moment du départ. Il ne faut pas hésiter à aller fouiller sur internet, utiliser les comparateurs, et si vous ne trouvez pas tout de suite la bonne offre, attendez quelques jours et laissez vos cookies d’ordinateur faire le travail. Les opérateurs ont souvent des offres temporaires très intéressantes qui vous seront proposées dans les publicités de vos pages internet comme par miracle ! Changer d’opérateur de téléphonie est vraiment très simple, cela se fait en ligne en 5 minutes.

Concernant l’offre de forfait Internet il faut aussi comparer les offres temporaires sur le web en prenant garde à ne pas s’engager dans le temps, et à comparer les tarifs de résiliation. Il faut même se poser la question de s’en passer. Avec les forfaits de téléphonie incluant jusqu’à 50 ou 100 giga de data il est possible de partager sa connexion avec son ordinateur.

Réduire sa consommation en général

Evidemment payer moins cher pour une même prestation est intéressant, mais réduire sa consommation et donc ses factures l’est tout autant. Sans forcément devenir décroissant ou minimaliste, il y a quelques efforts à faire ou habitudes à changer qui aident à alléger les factures et donc à faire des économies. Une fois que le pli est pris, on n’y pense même plus. Ce sont souvent des conseils de bon sens, mais qui ont fait leurs preuves :

Electricité, gaz
  • on installe un système de thermostat pour son chauffage afin de ne pas chauffer quand on est absent en journée ou de baisser le chauffage la nuit,
  • on baisse d’un ou deux degrés la température ambiante et on met un pull de plus ou un doudoune sans manche,
  • on vérifie l’isolation de ses fenêtres et portes d’entrée et au besoin, faute de faire des travaux en tant que propriétaire, on colle un joint en mousse qui limitera les dégâts,
  • on coupe le four quelques minutes avant la fin de la cuisson,
  • on éteint les lumières, on coupe les appareils qui restent en veille, on débranche les chargeurs…
Eau
  • on réduit son temps passé sous la douche,
  • on coupe l’eau en se brossant les dents,
  • on installe des mousseurs économes sur les robinets (ça coûte 3 € et c’est vraiment facile)
  • on règle sa chasse d’eau (il y a des vidéos très bien faites expliquant comment s’y prendre sur Youtube),
  • on programme sa machine à laver en mode économe…
Courses alimentaires

Ici, le principe c’est d’éviter le gaspillage, objectif zéro gâchis.

  • on remet en question sa manière de faire ses courses : pourquoi ne pas tester certaines marques de distributeur, manger moins de plats préparés et cuisiner soi-même,
  • on fait ses courses plus souvent au lieu de faire un gros plein du frigo qui entrainera du gâchis…
  • on ne fait des courses alimentaires que quand on n’a presque plus rien dans le frigo,
  • on se fait une liste de ce dont on a besoin et on s’y tient,
  • on choisit son repas du jour en fonction des dates de péremption,
  • on utilise les restes pour se faire des lunch-box à emporter au bureau.

Arrêter les extras

C’est probablement le poste budgétaire qui demande le plus d’efforts, mais aussi celui qui est le plus payant. Il faut rompre avec ses habitudes et ne rien lâcher. Cela veut dire réduire au maximum toutes les dépenses « plaisir » mais aussi celles qui ne sont pas 100% utiles (pour ne pas dire inutiles).

Cela signifie moins de sorties, moins de shopping, aussi moins de vacances. Toutes les petites et grosses dépenses qui, mises bout à bout, finissent par représenter une certaine somme et nous entrainent parfois dans le rouge à la fin du mois. Le découvert est désormais interdit !

Cela ne veut pas dire plus de plaisir du tout, mais il faut revoir la manière se faire plaisir. Il suffit d’inviter ses amis chez soi au lieu de sortir boire une bière en terrasse. Il est possible redécouvrir sa garde-robe en passant faire un tour si nécessaire chez sa couturière pour ajuster certains vêtements restés au fond du placard. Et si on a vraiment besoin de craquer, au lieu de s’acheter une énième paire d’escarpins noirs à talons, on file chez décathlon choisir une paire de sandales de randonnée ou chez Uniqlo pour acheter la doudoune indispensable dans un sac à dos !

Et quand on perd le moral, on se console vite en se disant que c’est pour la bonne cause, ce qui n’est pas si difficile quand on se rappelle l’objectif final. Mon truc c’est de compter en nombre de plongées supplémentaires ou en nuits en chambre individuelle.

Les économies indirectes

Il y a deux postes d’économies qu’il ne faut pas négliger mais qui ne sont pas des économies aussi directes que celles vues précédemment, ce sont les congés et les impôts.

Economiser ses congés

Si vous en avez la possibilité, ne prenez pas tous vos congés et/ou RTT. En effet cela vous évitera de dépenser trop de sous pendant vos jours de farniente, mais aussi et surtout cela vous permettra de les poser sur un compte épargne temps (CET). Ce compte épargne temps, vous l’utiliserez au début de votre voyage, partant ainsi en vacances avant de passer en disponibilité ou année sabbatique. Ce sera un, deux, ou trois mois de congés payés aidant considérablement au financement du voyage.

Choisir sa date de départ pour réduire ses futurs impôts

L’objectif pour les personnes payant l’impôt sur le revenu, c’est de le réduire autant que possible. Sans être conseiller fiscal je peux vous dire qu’il est intéressant de partir en milieu d’année car cela réduit le revenu annuel et donc le taux d’impôt sur le revenu.

Par exemple si on part pour une année de voyage, il est très intéressant de partir et revenir en juillet, ce qui entrainera deux années avec uniquement six mois de salaire, et donc deux années à faible taux d’imposition. Alors qu’en partant de janvier à décembre on aurait « seulement » une année blanche.

J’ai un peu de mal à y voir clair concernant la future imposition à la source, mais il me semble que cela ne changera pas grand-chose.


Pour finir, cela peut sembler difficile, il y a pas mal d’efforts à faire, mais c’est juste une question de changer ses habitudes. Une fois ces nouvelles habitudes bien ancrées, quand on regarde en arrière on se dit que c’est bien dommage de ne pas avoir commencé plus tôt. Mais mieux vaut tard que jamais !

4 articles pour aborder en détail comment financer ses voyages

  • Calculer son budget pour un voyage au long cours
    • Planifier son voyage, établir un budget prévisionnel précis, adapter son voyage à son budget…
  • Économiser pour son voyage : dépenser moins avant de partir 
    • Optimiser, réduire ses dépenses, consommer moins, renégocier ses contrats…
  • Économiser pour son voyage : gagner plus avant de partir (à venir)
    • Profiter des progrès de l’économie participative (Airbnb, Blablacar), valoriser ses compétences, trouver un 2ème job, proposer tout type de services…
  • Dépenser moins ou gagner de l’argent en voyage (à venir)
    • Dépenser moins pour dormir, manger, se déplacer, réduire ses frais bancaires faire du bénévolat, travailler…
Pour ne pas rater ces prochains articles, restons connectés :

Likez sur Facebook

Abonnez-vous à la newsletter

 


Laisser un commentaire