Deux jours à Jaisalmer, une ville aux portes du désert

du 7 au 9 novembre 2015

La ville n’était initialement pas dans mon programme. Mais au moment d’acheter mes billets de trains j’ai pensé que j’avais assez de temps et décidé de l’ajouter. J’ai passé deux jours à Jaislamer et je ne l’ai pas regretté. C’est vraiment une ville très jolie et très agréable. Et j’y ai mangé mes meilleurs lassis !

le désert à Jaisalmer

Le voyage pour couvrir la distance entre Jodhpur et Jaisalmer dure six heures en train. C’est mon premier et unique train qui soit arrivé à l’heure en Inde ! Dans cette ville tous les hôtels proposent un pick-up gratuit à la gare. Il suffit de leur donner l’heure d’arrivée. C’est agréable, cela évite les difficiles négociations avec les tuk-tuk. Etant seule, c’est non pas en Tuk-tuk mais à l’arrière d’une moto, bien chargée avec mes sacs, que j’ai rejoint mon hôtel.

La ville de Jaisalmer est réputée pour ses tours en chameau dans le désert. Les hébergements y sont très peu chers, tous misent sur le fait qu’on leur achètera un tour dans le désert. Certains sont plus insistants que d’autres. Mon hôtel (Tokyo palace) s’est contenté de me demander si j’étais intéressée, sans insister. J’avais déjà testé le tour de chameau en Mongolie, je n’avais pas vraiment apprécié. Donc je ne souhaitais pas renouveler l’expérience.

La ville dorée de Jaisalmer

Jaisalmer est une ancienne ville fortifiée, de taille modeste et donc très agréable. La présence militaire y est très importante car elle est proche de la frontière du Pakistan, mais ce n’est pas gênant.

Au sein de la ville, il faut se promener dans les ruelles au sein de l’enceinte fortifiée et admirer l’architecture des bâtiments. La pierre y est parfois taillée tellement finement qu’elle ressemble à de la dentelle. Je n’ai pas visité le Palais royal, mais j’ai fait la visite des sept temples Jains qui sont vraiment splendides. Il faut aussi admirer la vue sur la ville et ses maisons dorées depuis les remparts.

Les meilleurs lassis de Jaislamer

L’entrée dans le fort s’effectue en traversant sept portes ! Entre la 1ère et la 2nde se trouve une « German Bakery » qui propose des « lassis spéciaux » absolument succulents. Ce sont des sortes de yaourts très sucrés, aromatisés avec de la cannelle, du cardamone et du citron, vraiment savoureux !  J’y suis retournée 3 fois !

Il ne s’agit pas des « special lassi » qu’on peut aussi trouver ailleurs en ville et qui sont cuisinés avec du bhang, à base de fleurs et feuilles de cannabis. Même s’ils sont légalement autorisés là-bas, n’étant pas une consommatrice de ce type de produits habituellement, je n’ai pas osé les tester !

Un peu en contrebas du fort se trouve un lac qu’il faut idéalement venir admirer au coucher du soleil. Mais à un autre moment de la journée le paysage vaut aussi le détour. Les indiens viennent y nourrir les poissons qui sont énormes ! C’est un coin assez paisible où l’on peut venir quelques dizaines de minutes pour se reposer.

Un tour dans le désert un peu décevant

Je souhaitais faire tour dans le désert sans promenade en chameau. Donc quand j’ai entendu deux espagnoles à l’accueil de mon auberge demander des renseignements pour un tour en jeep, j’ai décidé de me joindre à elles. Initialement, on nous a proposé un tour qui avait vraiment l’air chouette, à l’écart de la masse des touristes. On devait faire un tour de jeep dans les dunes, voir le coucher du soleil et dîner seuls dans le désert. Nous avons ensuite proposé à un autre espagnol et à un mexicain de se joindre à nous. Eux étaient intéressés par un tour de chameau. Et sans qu’on s’en rende compte, notre tour a complètement changé rejoignant la masse des touristes.

Après environ une heure de route, entassés à l’arrière d’un mini-van, nous sommes arrivés dans le désert dans une zone hyper touristique où les chameliers se précipitent pour essayer de vendre leurs tours. Nous sommes ensuite montés dans la jeep. Notre chauffeur se croyait à la fête foraine. Peut-être que cela correspond aux attentes de la majorité des clients, mais sa conduite était vraiment effrayante et nous avons été obligées de nous fâcher pour qu’il se calme et conduise plus tranquillement.

Même si les dunes étaient vraiment belles, notamment au coucher du soleil, les sollicitations à outrance pour des boissons, des tours de chameau, ou pour faire des photos des jeunes femmes en costume traditionnel anéantissaient tout le charme du lieu.  L’excursion s’est terminée par un buffet / spectacle avec des chanteurs et danseurs traditionnels d’une qualité très médiocre.

Bref, je n’ai pas passé un mauvais moment, mais cela ne correspondait pas du tout à ce que je cherchais. Je ne peux que recommander aux futurs voyageurs de vraiment bien se renseigner avant de choisir leur excursion.

One Comment on “Deux jours à Jaisalmer, une ville aux portes du désert”

  1. Un de nos regrets en Inde, on y est resté 3 mois mais avons zappé Jaisalmer. Après la Jordanie nous en avions marre du désert mais la ville à l’air magnifique. Ça sera pour une prochaine fois.

Laisser un commentaire