Calculer son budget pour un voyage au long cours

Estimer son budget voyage - trableaux excel

Certains des conseils que je vais proposer ici peuvent évidemment s’adapter à tout type de voyage, mais globalement, cet article s’adresse plutôt aux voyageurs qui préparent un voyage au long cours : un tour du monde, un voyage de quelques mois en Asie, en Amérique latine, ou aux futurs PVTistes en Australie.

C’est le premier d’une série de 4 articles sur la thématiques « financer ses voyages ». Mon but étant de donner un maximum de conseils pour que chacun puisse en tirer des conseils et des actions à appliquer à sa propre situation.

Premier article : estimer son budget pour un voyage au long cours.

Viendront ensuite un article avec des conseils pour Economiser pour ses voyages : dépenser moins avant le départ, un autre pour économiser un maximum en gagnant plus. Et pour finir, un article pour dépenser moins ou gagner de l’argent pendant son voyage si on n’a pas réussi à réunir le budget nécessaire pour accomplir ses rêves malgré les conseils précédents.

Pour commencer donc, estimer son budget pour un voyage au long cours. Pas toujours facile de savoir combien on va dépenser si on reste 4 mois en Asie du sud est, ou avec combien il faut partir sur son compte en banque pour un an autour du monde…

1/ Planifier son voyage et estimer son budget

Evidemment tout dépend de la destination, de la durée, et du mode de voyage. On ne pourra pas comparer le budget d’une personne qui part en PVT un an en Australie, ou celui d’un tourdumondiste qui ne travaille pas pendant son année de voyage et se déplace beaucoup. On ne peut pas comparer non plus le budget d’une semaine à Chiang Maï ou celui de 3 semaines en Nouvelle -Zélande.

Donc il faut évaluer ce que ce voyage va coûter. Pour commencer, il faut définir son projet. Une fois qu’on a une idée du voyage que l’on veut faire, il faut aller chercher des données sur le web permettant d’estimer son propre budget.

Un très bon outil (et gratuit) à utiliser pour estimer son budget de voyage est le planificateur du site www.a-contresens.net. Cet outil fait la moyenne des données chiffrées de nombreux voyageurs et blogs de voyage et propose un budget moyen par pays. Si on se connecte et qu’on entre son itinéraire et le nombre de jours dans chaque pays le planificateur annonce alors le budget total estimé, ainsi que le climat de la période donnée. Il est possible d’affiner son budget en lisant de nombreux blogs qui proposent des articles indiquant le budget qu’ils ont dépensé par pays (ce n’est pas le cas du mien).

Mon exemple : pour un an autour du monde

Parlons de mon voyage : je suis partie un an autour du monde. En moyenne,  les blogs de tourdumondistes s’accordent sur un budget d’environ 15 000 € pour un tour du monde « classique en sac à dos » d’un an, billets d’avions inclus. Evidemment cela varie selon les pays visités et le mode de voyage privilégié. C’est également la somme que me donnait le planificateur du blog A-contresens sur mon projet de voyage. Cependant j’ai décidé d’augmenter ce budget prévisionnel d’environ 20% considérant que le voyage en solo coûterait plus cher qu’en groupe, qu’il fallait prévoir l’inflation puisque mes références dataient un peu, prendre en considération mon souhait de dormir en auberges et non en camping ainsi que mon projet de plonger à nombreuses reprises pendant mon voyage.

Concrètement, une fois que j’avais rassemblé l’ensemble de ces informations : mon planning prévisionnel et les budgets dans chaque pays, j’ai fait un tableau Excel géant avec toutes les données mois par mois, ajoutant ici ou là des extras pour des plongées ou d’autres activités faisant grimper le budget.

 

Tableau excel budget voyage

Mais estimer combien on va dépenser pendant le voyage ne suffit pas, il y a encore beaucoup d’autres paramètres qui doivent être pris en considération.

2/ Établir un budget prévisionnel précis avant et pendant son voyage

  • Les dépenses liées directement au voyage

En plus des dépenses de vie quotidiennes qui viennent d’être estimées, il  y a des dépenses supplémentaires à prendre en compte telles que :

  • les billets d’avions : que ce soit un billet tour du monde, un aller-retour ou des billets achetés au fur et à mesure, dans tous les cas le poste budgétaire est important et à bien étudier (article à venir sur les billets tour du monde).
  • l’assurance voyage : au delà des 3 mois pendant lesquels une grande partie des voyageurs sont assurés par leur carte bancaire (à vérifier impérativement avant de partir), il est absolument indispensable d’être assuré. C’est un budget qu’il faut donc prendre en compte (article à venir sur les assurances).
  • Les dépenses en France pendant le voyage

Même en partant, il y a quelques impératifs financiers qui continuent de s’imposer en France et qu’il faut estimer. Ces dépenses sont de natures très diverses selon les uns ou les autres, parfois il s’agit de mensualité, parfois de frais occasionnels. Par exemple :

  • les impôts sur le revenu, taxe foncière, taxe d’habitation,
  • les mensualités d’emprunts bancaires,
  • les frais bancaires,
  • les frais de location d’un espace de stockage, d’un garage,
  • les assurances de la voiture ou de l’appartement qu’on a décidé de garder,
  • les charges de copropriété,
  • l’abonnement téléphonique, le forfait d’espace cloud, le forfait VOD,
  • l’assurance voyage, l’assurance santé,

Le plus simple pour ne pas en oublier, c’est d’établir la liste de ses dépenses récurentes actuelles et de lister celles qui perdureront.

Evidemment le mieux est d’en éliminer le plus possible, mais parfois ce n’est pas possible et dans ce cas il est indispensable de ne pas les oublier dans ses calculs.

  • Les ressources en France pendant le voyage

Parfois ces frais peuvent être compensés par des ressources en France : loyer de la cation du logement que vous remboursez à la banque ou de la sous-location (avec l’accord du propriétaire) de votre appartement, salaire qui continue à tomber pendant que vous utilisez vos derniers congés ou compte épargne-temps, étrennes de la grand-mère…

  • Les dépenses avant le départ

Et pour finir sur la préparation de son budget, il faut anticiper les dépenses que vous aurez à faire avant de partir. C’est un poste budgétaire à ne pas négliger car il peut vite prendre des proportions importantes. Il s’agit du matériel informatique, photo et vidéo, des vêtements techniques, du sac à dos, des chaussures, des vaccins, des visas et de tous les petits accessoires qui vous font envie et qui vous seront bien utiles en voyage.

On est tous différents. Personnellement j’aime bien avoir toujours du matériel, à la pointe : le moins lourd, le plus efficace, le plus récent et le plus beau !  J’ai dépensé pas mal d’argent en équipement avant de partir un autour du monde, d’autant que je n’avais pas grand chose avant. Ce n’était pas toujours très raisonnable, mais ça a contribué à me faciliter le quotidien et notamment à alléger mon sac à dos. Les backpackers aguerris et déjà bien équipés n’auront pas un aussi gros poste budgétaire.

 

Une fois toutes ces dépenses et recettes établies, à vos tableurs : il faut rentrer toutes les données, quelques formules basiques d’addition, de soustraction et de reports, et vos budgets mensuels prévisionnels son établis.

Et si cela ne colle pas avec vos ressources, il ne reste plus qu’à revoir le projet !

 

Estimer so budget - financer son voyage

3/ Adapter son voyage à son budget si nécessaire

Si vous avez établi un budget pour le voyage de vos rêves mais qu’il coûte trop cher et que vous savez que vous ne parviendrez pas à réunir la somme nécessaire, il est possible de revoir à la baisse vos objectifs et de vous faire plaisir quand même. Faut-il renoncer à un voyage, ou le repousser aux calendes grecques ? Ou faut-il modifier son programme, raccourcir le voyage et partir quand même ? C’est à chacun de répondre à cette question, mais la 2nde option n’est pas à négliger, il y a tant à voir et tant à faire dans le monde !

Personnellement j’ai choisi de renoncer à des pays tels que l’Australie, les Etats-Unis ou la Nouvelle-Zélande que j’aurai beaucoup aimé explorer car cela ne rentrait pas dans mon budget pendant mon tour du monde. Il y avait tant de destinations qui me tentaient que je pouvais très bien me faire plaisir autrement. Ce n’est que partie remise !

Il est possible de jouer sur différents facteurs pour revoir à la baisse sonbudget prévisionnel :

  • Revoir son projet

Comme je l’indiquais, il est tout simplement possible de revoir son programme, de passer plus de temps dans des pays moins chers, de garder les destinations les plus onéreuses pour un prochain voyage, cela peut changer considérablement le budget global.

  • Réduire ses dépenses pendant le voyage

J’y reviendrai en détail dans un autre article spécifiquement consacré au voyage peu dépensier. Il est par exemple possible Il de faire du couchsurfing, du camping, de l’autostop… Les plus jeunes peuvent travailler dans le cadre d’un PVT quelques mois puis profiter d’être sur place pour voyager. Et les plus ou moins jeune peuvent faire du wwoofing ou du workaway, ce qui réduit considérablement les dépenses. Le slow travel est également une façon de voyager moins cher.  Les techniques ne manquent pas pour économiser en voyage.

  • Profiter des bons plans

Le devis de votre billet tour du monde est trop élevé ? Pourquoi ne pas réduire le nombre de vols ? Choisir des gros hubs internationaux et vous rapprocher de votre destination finale par la route. Ou encore prendre un billet auprès d’une alliance aérienne.

Il existe des billets tour du monde à 1500 euros ! Cela vous obligera sans doute à faire des compromis sur le programme initial, mais si ça permet d’économiser 1000 à 2000 euros, cela mérite de se poser la question !

  • Ne pas croire les on-dit et vérifier par soi-même

Vous trouverez toujours des gens pour vous asséner des vérités toutes faites. Mais s’il y avait des méthodes universelles pour voyager moins cher cela se saurait. Chaque poste budgétaire mérite d’être étudié et comparé par vous-même en suivant vos propres critères. C’est certainement la meilleure solution pour obtenir toujours le meilleur prix pour la prestation la mieux adaptée à vos besoins.

Par exemple j’ai choisi de prendre un billet tour du monde auprès d’une agence. Certains m’assurent que c’est plus cher que d’acheter des billets soi-même. Je rétorque que ça dépend. Personnellement j’ai fait une simulation, et je sais que les mêmes billets d’avion m’auraient coûte plus cher sans agence, et que je n’aurai pas pu bénéficier des changements de date gratuits auxquels je tenais. Mais je peux croire que parfois cela soit moins cher, ou que cela laisse plus de liberté de changer de programme. Tout dépend de ses propres besoins.

4/ Ne pas oublier de prévoir le retour de voyage

Si vous avez pris un congé sabbatique, sous-loué votre appartement et qu’à votre retour vous savez que vous retrouverez job, salaire, appartement et toutes vos affaires, pas de souci, vous pouvez prévoir de rentrer avec des comptes en banque vides.

Mais si vous avez démissionné et que vous n’avez pas de droit au chômage, que vous avez rendu votre appartement et vendu toutes vos affaires, mieux vaut anticiper. En effet, il vous faudra probablement quelques semaines pour retrouver un job et un salaire. Il vous faudra verser une caution pour votre appartement, le meubler… Dans ce cas il est préférable d’avoir encore quelques économies au retour de voyage pour faire face à toutes ces dépenses, sans compter les imprévus. Et s’il vous fallait une voiture pour votre nouveau job ?

 

Tirelire financer ses voyages

Maintenant que votre budget prévisionnel est établi, il va falloir réunir l’argent nécessaire pour mener ce projet de voyage à bien aussi vite que possible.

Pour cela, il y a deux leviers : dépenser moins, et gagner plus. J’apporterai tous mes conseils détaillés dans deux prochains articles à ce sujet pour montrer que chacun peut, à sa manière, économiser plus pour s’offrir plus de voyages ou de plus longs voyages.


4 articles pour aborder en détail comment financer ses voyages

  • Calculer son budget pour un voyage au long cours
    • Planifier son voyage, établir un budget prévisionnel précis, adapter son voyage à son budget…
  • Economiser pour ses voyages : dépenser moins avant le départ
    • Optimiser, réduire ses dépenses, consommer moins, renégocier ses contrats…
  • Économiser pour son voyage : gagner plus avant de partir (à venir)
    • Profiter des progrès de l’économie participative (Airbnb, Blablacar), valoriser ses compétences, trouver un 2ème job, proposer tout type de services…
  • Dépenser moins ou gagner de l’argent en voyage (à venir)
    • Dépenser moins pour dormir, manger, se déplacer, réduire ses frais bancaires faire du bénévolat, travailler…
Pour ne pas rater ces prochains articles, restons connectés :

Likez sur Facebook

Abonnez-vous à la newsletter

 


Laisser un commentaire