Acheter un billet de Transsibérien en direct … impossible depuis la France

Pourquoi faire Moscou / Pékin en train ?

Faire un voyage en transsibérien de Moscou à Vladivostok, j’en rêvais depuis que j’ai découvert son existence en cours de Russe au collège. Ca faisait partie de ces choses dont on se dit qu’on aimerait bien les faire un jour, mais il y a toujours d’autres projets qui prennent le dessus et finalement ça reste dans un coin de la tête. Mais lorsque j’ai décidé de partir en voyage un an, c’est devenu logique de commencer mon voyage par là. L’occasion se présentait, il fallait la saisir. Mais je ne ferai pas le trajet jusqu’à Vladivostok, car j’ai découvert une autre ligne, moins mythique, mais qui dessert des destinations fabuleuses : le transmongolien. Arrivé à Irkoutsk, sur les rives du Lac Baïkal, il descend vers le sud, traverse la Mongolie, et continue jusqu’à Pékin.

J’ai découpé mon trajet en 3 voyages. D’abord Moscou / Irkoutsk, pour m’arrêter voir le Lac baîkal, l’ile d’Olkhon, et plonger dans le Lac. Puis Irkoutsk / Oulan Bator, pour visiter les steppes mongoles, le désert de Gobie et dormir dans une Yourte. Et enfin Oulan Bator / Pékin où je commencerai mon périple d’un mois en Chine.

Le choix de la classe et de la place

Il y a trois classes dans ces trains russes longue distance. La 1ère classe, avec des cabines pour 2 personnes, la seconde classe « Koupé », avec des compartiments pour 4 personnes et la troisième classe « Platskart » dans laquelle il y a 54 couchettes sans compartiment. Mises à part les portes, le confort des couchettes de la 2nde et de la 3ème est assez similaire.
J’ai décidé de faire le trajet en 3ème classe car je ne me voyais pas enfermée dans un compartiment de 4 personnes pendant 4 jours, cela me semblait trop confiné. Et il me semblait plus probable de réussir à échanger avec les autres voyageurs dans un grand wagon de 3ème classe, où on voit plus de monde. Pour les trajets suivants il n’y a que deux classes, donc la question ne se posera pas.

Après quelques lectures avisées, j’ai décidé de prendre une couchette haute, car la couchette du bas est partagée obligatoirement par les deux passagers, et si celui du bas veut dormir et l’autre pas, tant pis pour le premier ! Mais il faut savoir que la couchette haute est très près du plafond et on ne tient pas assis. On ne voit pas non plus le paysage.
Je recommande aussi d’éviter les couchettes qui sont le log du couloir, totalement dans le passage, pour le préférer les carrés.

Je voulais aussi une couchette au milieu du wagon pour éviter les allées et venues au Samovar ou aux toilettes. Donc couchette 14, 16, 18 ou 20. Sur le site www.rzd.ru il y a un plan des cabines permettant de choisir sa place.

Acheter son billet de transsibérien

J’ai décidé d’acheter à l’avance mon billet Moscou / Irkoutsk car l’été les trains sont pleins et je ne savais pas ce qu’il en serait début septembre. De fait mon train était plein aussi au départ de Moscou. Je souhaitais également pouvoir choisir ma place car ce trajet dure 4 jours et 4 nuits.

En cherchant sur internet comment acheter mon billet je n’ai d’abord trouvé que les sites d’agences qui prennent une commission sur les billets. Après avoir demandé conseil à ma cousine russe, j’ai trouvé le site russe de vente de billets de trains sans commission : www.railroad.mobiticket.ru. Avec quelques notions de russe ou l’aide de Google translate on s’en sort… jusqu’au paiement.
Les billets sont en vente 45 jours à l’avance, j’avais donc noté la date pour être sure d’avoir « une bonne place ». J’ai suivi suis la procédure dans son intégralité (il faut noter son nom uniquement en français, ne pas chercher à le reproduire en cyrillique sinon ca bloque), choisi le train, en faisant attention à ne pas arriver au milieu de la nuit à Irkoutsk. Il faut savoir que les horaires des trains sont tous à l’heure de Moscou alors qu’on traverse de 5 fuseaux horaires, donc si votre train arrive par exemple à 3h30 du matin, c’est parfait, c’est qu’il est 8h30 à l’heure d’Irkoutsk.
Mais au moment de payer par carte bancaire, après avoir tapé mon numéro de carte et le code reçu par SMS de ma banque, le paiement est refusé. J’avais essayé avec ma carte Visa, je tente donc la même chose avec ma carte Mastercard : refus également.
Je tente une ultime fois, sur un second site russe d’achat de billet de trains, le site officiel des chemins de fer russe : www.rzd.ru . la procédure est la même et le tarif similaire, environ 110 € pour le trajet Moscou / Irkoutsk. Mais sur ce deuxième site, le message est clair, le paiement est refusé soit parce qu’il n’y a pas d’argent sur le compte, soit en raison du pays de la carte bancaire. Je vous laisse deviner pourquoi mon paiement est refusé. Bienvenue en Russie !!! Il ne me reste plus qu’à espérer que je n’aurai pas d’autres surprises de ce type à mon arrivée.

Je me suis donc résignée à acheter mon billet auprès de l’Agence www.realrussia.co.uk. C’est une agence anglaise qui vend des voyages, hôtels, transferts en Russie et des billets de transsibérien. Le paiement s’effectue en Livres et la carte passe sans problème ! L’agence est très efficace, j’ai eu la place que je souhaitais dans le train que je souhaitais en moins de 3 heures, mais avec une commission de près de 50% du prix du billet (je ne sais pas si c’est une commission fixe ou proportionnelle, mais sur le prix de mon billet c’était très élevé !).

Je n’ai pas souhaité acheter à l’avance mes deux autres billets de train car je préférais garder la liberté de modifier mes dates. On verra bien sur place.


En pratique

3 classes
  • 1ère classe : 2 lits par compartiments,
  • 2ème classe « Koupé » : 4 couchettes par compartiment fermé
  • 3ème classe « Paltskart » : 54 couchettes / wagon.
4 lignes
  • le Transsibérien : de Moscou à Vladivostok
  • le Transmongolien de Moscou à Pékin via Oulan Bator
  • le Transmandchourien : de Moscou à Pékin via la Mandchourie
  • la ligne Baïkal-Amour : traverse la Sibérie au nord de la ligne « classique ».
Les trains

Il n’y a pas de train nommé « transsibérien », le plus connu est le Rossiya qui va de Moscou à Vladivostok, mais il est possible de monter dans de nombreux autres trains si on descend en cours de route. Ils sont plus ou moins rapides et plus ou moins récents.

Le plan des couchettes en Platskart

plan de la Classe Plastcart transsibérien

2 Comments on “Acheter un billet de Transsibérien en direct … impossible depuis la France”

    1. Super expérience effectivement, j’ai adoré !
      je raconte ça demain au plus tard, promis. Mais pas toujours simple de trouver le temps + le WIFI.

Laisser un commentaire