Sac à dos : 8 points clefs pour choisir son petit sac à dos de voyage

Sac à dos Osprey Sirrus 24

Quel sac à dos choisir ? C’est généralement une question qu’on se pose pour le grand sac à dos de voyage, mais moins souvent pour le petit sac à dos. Pourtant c’est celui qu’on porte encore plus fréquemment que le premier. Sur le dos pour les promenades à la journée, et sur la poitrine quand on porte son grand sac à dos. C’est donc un point à ne pas négliger lorsqu’on s’interroge sur son équipement.

Je vous donne tous mes conseils pour bien choisir votre petit sac à dos après un an sur les routes en Asie et en Amérique latine, et surtout trois sacs à dos testés !

Les 8 points clefs pour choisir son sac à dos sans se tromper

1/ Bien définir votre besoin

Si vous avez des besoins spécifiques, il est essentiel de les identifier. Par exemple si vous avez beaucoup de matériel photo et besoin d’un sac permettant le rangement de vos nombreux objectifs, il faudra en choisir un adapté à cette activité. Si vous avez besoin d’un sac étanche pour diverses activités idem.

2/ Le volume

Il est impératif de choisir un sac à la bonne taille. Votre sac devra être suffisamment grand pour accueillir tout votre matériel, et un petit surplus. S’il est trop petit, vous ne pourrez plus y fourrer votre veste quand il fait beau ou partir en trekking quelques jours avec, ce qui serait dommage.

Mais pas trop grand non plus pour ne pas vous encombrer et vous alourdir inutilement. C’est surtout gênant quand on porte son sac devant soi, s’il est trop grand il vous remontera dans le menton ou tapera dans vos cuisses en marchant… Et plus vous choisirez un grand sac, plus vous aurez tendance à le remplir .

 

3/ Avec ou sans armatures, mais avec un dos aéré

Je n’ai pas vraiment de parti pris au sujet des armatures. Mon Sac à dos Osprey que j’ai promené pendant 9 mois autour du monde avait des armatures et cela mme convenait. Mais je pense qu’un sac sans armature, et qui sera donc moins volumineux, peut être très confortable également, pour peu qu’il soit bien aéré dans le dos.

La ventilation du sac est en revanche un point sur lequel il n’est pas possible de transiger, a fortiori quand on voyage dans les pays chauds.

 4/ Les pochettes

pochette et gourde

Certains sacs parmi les plus basiques ne disposent d’aucune pochette ou accessoire. C’est pourtant bien pratique. Les pochettes sur le coté permettront de glisser sa gourde ou les éléments qui doivent être accessibles rapidement et qui ne craignent rien. Les pochettes intérieures permettront de ranger ses papiers en sécurité et d’organiser son sac. D’autres « poches » peuvent être utiles également comme le filet en mesh pour glisser son pull par exemple.

Mais il faut toujours se méfier de ces endroits faciles d’accès aux pickpockets et ne jamais y mettre vos papiers ou votre argent, même si ça semble pratique.

5/ Les accessoires

C’est également un point à ne pas négliger lors de l’achat du sac à dos. En effet, un sac bien accessoirisé sera plus modulaire. Par exemple il peut être d’utile d’avoir des sangles permettant d’attacher son duvet à l’occasion, ou bien des fixations pour les bâtons de randonnée. Certains apprécieront aussi l’espace dédié au système d’hydratation…

Parfois on ne sais pas à l’avance ce qui sera utile ou non, mais d’une manière générale il y a rarement trop d’accessoires, et ce n’est pas la différence de poids sur le sac qui changera grand chose.

6/ La fermeture éclair « sécurisable »

C’est un point important car dans certaines grandes villes il faut se méfier des pickpockets. Mais garder son sac à dos sur la poitrine pour protéger ses affaires n’est pas très confortable dans la durée. Le mieux est donc d’avoir toujours un petit cadenas à code accroché à la fermeture de son sac qui permettra d’attacher ensemble les deux extrémités de la fermeture quand c’est nécessaire.

La très grande majorité des sacs à dos sont dotés de ce type de fermeture, mais il est préférable de s’en assurer au moment de choisir car certains sacs ont encore un seul zip.

7/ Les réglages du sac

Le confort du sac dépend aussi de ses réglages possibles. Regardez si vous disposez d’une ceinture ventrale et d’une attache sur la poitrine qui répartissent le poids, ce qui est important quand on porte le sac longtemps.

Certaines préfèrent choisir un sac spécialement adapté à l’anatomie féminine. Il n’est pas toujours aisé de faire réellement la différence, mais si c’est le même prix, pourquoi s’en priver ?

8/ La housse de pluie

Votre petit sac à dos de voyage sera idéalement équipé d’une housse de pluie pour le protéger comme son nom l’indique de la pluie, mais également occasionnellement de la poussière. S’il n’en est pas équipé d’origine, il est possible d’en acheter une séparément. J’avais choisi la housse de protection Highlander dont j’ai été très satisfaite.

Cette housse peut aussi vous permettre de protéger vos affaires des pickpockets si vous perdez votre cadenas par exemple, puisque les différents accès sont condamnés.

Mon sac à dos Osprey Sirrus 24

Je suis partie en tour du monde avec un petit sac à dos de 18 litres que j’avais depuis longtemps et qui n’avait pas d’armature, je pensais pouvoir le rouler et le mettre dans mon gros sac à dos… Finalement je ne l’ai jamais fait et d’ailleurs je n’ai pas croisé grand monde utilisant cette technique pour la simple et bonne raison que la plupart du temps le gros sac est déjà plein. Par ailleurs en général le contenu du petit sac à dos est ce qu’on a de plus précieux, pour ma part j’y mettais tout mon matériel technique, mes papier, mes sous… donc je ne m’en séparais jamais sauf dans les casiers des auberges.

Arrivée en Chine, je me suis laissée tenter par un nouveau sac à dos, copie de la marque North Face. Je n’en suis pas fière, mais je le raconte parce que c’était une grosse erreur : ne faites surtout pas la même chose, il n’a pas tenu un mois ! Une fois à Singapour je me suis achetée un nouveau sac, sans lésiner sur la qualité cette fois, en considérant que c’était un investissement, et que j’allais le porter avec moi tout le reste de mon voyage.

J’ai choisi un sac Osprey de 24 litres  et j’en ai été très satisfaite. Son volume me permettait tout à la fois d’y mettre toutes mes affaires « précieuses » et le nécessaire au quotidien, ou de partir en randonnée pour quelques jours. Evidemment tous les point cités plus haut avaient été vérifiés et rien ne m’a manqué sur ce sac. J’ai particulièrement apprécié les deux pochettes en mesh sur les côtés qui me permettaient de mettre mes gourdes, et son confort sans égal.

La marque Osprey est une marque américaine bien connue des voyageurs pour sa qualité et ses finitions. Ses produits ne sont pas donnés, mais quand on part pour un voyage au long cours, je considère que c’est le genre de post budgétaire qu’il ne faut pas trop réduire, au risque de le regretter. Je regardais souvent les voyageurs utilisant ces sacs avec envie, je m’en suis donc offert un et je ne l’ai pas regretté !

 

N.B. Si vous achetez quelque chose en suivant un lien dans cet article, je toucherai une petite commission qui récompensera mes efforts pour tenir ce blog. Evidemment, je ne valorise que des objets que j’utilise et apprécie, et le prix reste le même pour vous ;-).

Laisser un commentaire