Le delta du Mékong : une très belle première étape au Vietnam

du 7 au 9 décembre 2015

Après deux semaines et demi au Cambodge, il était temps pour moi de rejoindre le Vietnam. Première étape, le Delta du Mékong, avant de me rendre à Hô Chi Minh, puis de remonter doucement les 1650 km de distance qui séparent le sud du nord du pays… et d’ajouter progressivement des couches de vêtements supplémentaires !

Carte Delta du mékong

Passer la frontière Cambodge / Vietnam en Bateau sur le Mékong

La plupart des voyageurs qui souhaitent rejoindre Chau Doc dans la région du Delta du Mékong depuis Phnom Penh le font (au moins partiellement) en bateau sur le Mékong. Mais j’avais lu sur divers blogs que ce trajet n’était pas le plus beau, et j’avais rencontré une voyageuse qui ayant effectué ce trajet en sens inverse en bus, plus court et moins cher. J’ai donc cherché dans toutes les agences de bus de la ville la compagnie proposant ce trajet, mais je ne l’ai jamais trouvée. J’ai finalement acheté un billet combiné qui commence en bus jusqu’à la frontière, et se termine en bateau. Je confirme qu’à part l’amusement du poste frontière sous les cocotiers et du second poste frontière flottant, le trajet sur cette portion du Mékong n’est pas vilain, mais il n’a pas non plus grand intérêt. Surtout si on considère les 3 heures d’attente au poste frontière car on a payé pour un slow boat et non un speed boat…

Chau Doc : petite ville (très) tranquille sur les bords du Mékong

La ville de Chau Doc sur le bord du Mékong est une toute petite ville, très peu touristique où il est agréable de se promener dans le marché et le long du fleuve. Dans cette ville, il n’y a manifestement pas d’agence touristique, donc ce sont des rabatteurs qui font le travail. A la recherche d’une excursion en bateau pour le lendemain, je me suis mise flâner le long du Mékong et ai rencontré quelqu’un qui m’en a proposé une. J’ai donc négocié et malgré son anglais très limité, j’ai décidé d’accepter le rendez-vous pour aller voir le marché flottant, une ferme d’élevage de poisson et un village cham.

Le lendemain à l’aube, après être venu me cherché à mon hôtel, il m’a fait monter dans un bateau et est reparti de son côté. Le propriétaire du bateau, lui, ne parlait pas un mot d’anglais, ça ne valait pas la peine de se poser de questions ! On s’est contentés de sourires, mais de toute manière la visite ne nécessitait pas beaucoup d’explications.

Le marché flottant était un peu décevant à mes yeux car c’était uniquement un marché de gros, avec de gros bateaux qui déchargeaient leurs cargaisons de fruits dans d’autres gros bateaux. Aucun habitant qui ne vient s’approvisionner sur l’eau  comme je l’imaginais. Mais l’ambiance était quand même sympathique.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers la ferme d’élevage de poissons. Sous les maisons flottantes, les habitants construisent de très grandes cages, de la même taille que la maison dans laquelle ils élèvent des poissons que l’on retrouve ensuite sur les étals des marchés. Ça grouille en dessous c’est assez étonnant, et pas besoin de pêcher, il suffit de se servir !

Pour finir cette excursion de deux heures en bateau, nous nous sommes arrêtés dans un village Cham, une minorité musulmane et visiter une mosquée. Objectivement cet arrêt n’est pas indispensable. On a vraiment l’impression de faire du voyeurisme en traversant le village de maisons sur pilotis, même si les habitant en tirent leur parti en vendant divers souvenirs.

Pour finir la matinée, avant de prendre mon bus pour Vinh Long, j’ai décidé de louer un scooter pour monter sur  le mont Siam, site sacré pour les bouddhistes, et qui permet d’avoir une très belle vue sur l’ensemble de la région. Mais mon auberge m’a fourni un scooter à vitesses et non un automatique. Ne sachant pas conduire ce type de véhicule, ils m’ont proposé un chauffeur pour le même prix. Ce qui me semblait être une bonne idée de prime abord n’en était finalement pas une car comme il ne parlait pas un mot d’anglais, ça ne me laissait pas la liberté m’arrêter où et quand je voulais. Je n’ai donc visité qu’un seul des nombreux temples qui se trouvent sur le chemin et faisaient l’intérêt de la visite… Il faut que j’apprenne à conduire ce type d’engin à l’avenir !

Vinh Long : une ville encore plus calme que Chau Doc

C’est également une toute petite ville sur les bords du Mékong. Arrivée en soirée, j’ai immédiatement réservé une sortie en bateau pour le lendemain matin pour voir le marché flottant de Cai Be, chaudement recommandé par mon guide. Vers 18h30 / 19h alors que je décide de sortir sors pour diner, je me retrouve à tourner plus de 10 minutes pour trouver quelque chose, ce qui n’arrive habituellement nulle part. Je rencontre alors un couple de français dans le même embarras, et après nous être d’abord fait refouler un petit restaurant qui fermait ses portes, il nous a encore fallu 15 minutes de plus pour trouver quelque chose à manger. Il ne faut pas trainer pour diner dans cette ville, et pas la peine de chercher à boire un verre après !

Le lendemain matin, sur le bateau, l’ambiance était toute différente de la veille. Une dizaine de touristes pour un tour de 4 heures environ. C’est une excursion très (trop ?) organisée pour les touristes : promenade en barque à rames avec chapeaux vietnamiens, visite d’une fabrique de sucreries et de liqueurs artisanales, visite d’une ferme fruitière et les inévitables magasins de souvenirs à la fin de chacune des visites… Mais même si le marché de Cai Be n’avait rien à envier à celui de Chau Doc, l’ensemble de la visite est quand même vraiment chouette.

En début d’après-midi j’ai quitté mon hôtel pour rejoindre avec le bac un homestay sur l’ile face à la ville. C’est un endroit idéal pour se reposer une journée : l’ile est très verte, parsemée de chemins sur lesquels on se promène à vélo, et le homestay dispose de hamacs très agréables ! Cils on aussi une super table d’hôtes, et c’est  l’endroit j’ai le mieux mangé au Vietnam, un repas complet typiquement local, avec notamment du poisson du Mékong.

Le Delta du Mékong aura été une première étape au Vietnam tranquille et très agréable. Le lendemain, direction Hô Chi Minh-Ville pour retrouver mon amie Sandrine venue passer 13 jours avec moi au Vietnam.

Laisser un commentaire